Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 décembre 2007 4 06 /12 /décembre /2007 09:59

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

Les autorités de Tel Aviv poursuivent la colonisation et sabotent les négociations israélo-palestiniennes avant qu'elles ne commencent

 

            Israël a lancé un appel d'offres pour la construction de 307 unités de logements à Har Homa, colonie israélienne du Grand Jérusalem.

 

Comme si aucun engagement n'avait été pris à Annapolis, les autorités de Tel Aviv poursuivent la colonisation prenant le risque évident de saboter les négociations avant même que celles-ci ne commencent. La direction palestinienne a vivement réagi dans ce sens.

 

Cette politique provocatrice et arrogante du gouvernement israélien montre le mépris que nourrit ce dernier pour toute formule de négociation et de solution politique. On attend de la part de la France et de ses partenaires européens une réaction et des actes marquant leur détermination à ne pas accepter la poursuite des faits accomplis israéliens et l'exigence de la reprise d'un vrai processus de paix dans la bonne foi, le respect du droit international et des résolutions de l'ONU.

 

Parti communiste français

 

Paris, le 5 décembre 2007.




COMMUNIQUE DE PRESSE

 

Le renseignement américain discrédite la stratégie de G. Bush en Iran

les européens doivent changer de politique

 

Les services du Renseignement américain, qui rassemblent 16 agences du renseignement, viennent de publier un rapport qui bouscule toutes les certitudes affirmées et toutes les confrontations sur le nucléaire iranien. Le rapport -initialement demandé par les Démocrates du Sénat- est une claque magistrale pour le Président Bush qui se voit une fois encore mis en cause dans sa logique de force et dans la politique de guerre qu'il prétend conduire au nom de la lutte contre les armes de destruction massive.

 

Le rapport indique que l'Iran a gelé son programme nucléaire dès 2003. Ainsi toutes les menaces de guerre et de bombardements, toutes les pressions et les actes qui, depuis lors, ont nourri une escalade diplomatique afin de justifier l'usage de la force se voient aujourd'hui ridiculisées et contredites. Après les mensonges sur le nucléaire irakien, les mensonges sur le nucléaire iranien discréditent plus encore l'administration américaine.

 

Les autorités françaises sont aussi sérieusement éclaboussées par ce retournement majeur. On se souvient des déclarations martiales de N. Sarkozy et de B. Kouchner sur le caractère inacceptable de la politique iranienne, sur « le pire » auquel il aurait fallu se préparer. Gageons qu'il n'y aura pas... de repentance. Le Ministère des Affaires étrangères a prévenu: « notre position reste inchangée ». Tout comme celle de G. Bush et celle du Premier ministre israélien qui veulent poursuivre la même politique dangereuse.

 

Il faudra bien, pourtant, que la position française change. Il serait inacceptable que l'escalade dans la politique de force puisse continuer et nourrir ainsi le risque d'une guerre dont l'éventualité est désormais encore plus insupportable qu'hier.

 

L'Agence internationale de l'énergie atomique vient de noter «avec grand intérêt» l'évaluation du Renseignement américain. Mohamed Baradei, Directeur de l'AIEA, estime que cela «désamorce» la crise. Un nouveau contexte s'ouvre qui doit pousser toutes les parties concernées, en particulier l'Iran, tous les membres du Conseil de Sécurité à coopérer très étroitement avec l'AIEA, à entamer les négociations nouvelles pour rétablir la confiance et aboutir à une solution durable. La France et les Européens doivent maintenant s'inscrire dans cet esprit d'une démarche différente, positive repoussant toutes les menaces militaires.

 

Parti communiste français

 

Paris, le 5 décembre 2007

Partager cet article

Repost 0
fédération du PCF du GARD
commenter cet article

commentaires

Suivez nous sur Facebook

Rechercher

36 éme congrès

pcf35econgres

Fédération PCF Gard

Bienvenue à la fédération du Gard 

du parti communiste

20 rue Jean Reboul

30900 Nimes

tél:04.66.36.60.60

pcf30@wanadoo.fr