Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 décembre 2007 2 18 /12 /décembre /2007 10:04


Nîmes le 17 décembre 2008

Jean Paul Boré

Vice-Président

Conseil Régional

Délégué à la lutte contre le racisme,

l’antisémitisme et la xénophobie

 

 

Introduction à la rencontre de présentation

du budget 2008 du Conseil Régional Languedoc Roussillon

« Action des 3 ans passés et perspectives »

le 17 décembre 2008 à Nîmes

 

Mesdames, Messieurs,

   

En vous remerciant de votre présence, je veux également remercier la section de Nîmes du PCF et son secrétaire, Christian Bastid d’avoir contribué à la préparation de cette rencontre.

A quelques jours du vote du budget 2008 au Conseil régional, j’ai souhaité vous en présenter les orientations adoptées par l’assemblée régionale le 23 novembre dernier.

C’est l’occasion également pour faire le point sur l’action régionale, ses perspectives, après un peu plus de trois ans de gestion par la majorité actuelle, dans laquelle les communistes se sont engagés sur la base des propositions qu’ils avaient adoptées.

Ce n’est pas de tout repos, et vous le savez. Je l’avais d’ailleurs indiqué lors de notre première rencontre, le 8 décembre 2005 ici même. Des évènements plus que regrettables nous éloignent parfois de la politique régionale jusqu’à en masquer la portée réelle. 

 

Nous y avons  chaque fois fait face avec une seul et unique objectif en tête : Mettre en œuvre la politique pour laquelle nous avons été élus en avril 2004. Et cela dans l’exigence du respect des valeurs humaines de la France qui sont pour nous une ligne de conduite. C’est dans cet esprit qu’à notre demande, a été créée une délégation nouvelle qui n’existe dans aucune autre région de France : « La lutte contre les discriminations raciales, antisémites et xénophobes. »

Cette délégation a été dotée d’un budget qui permet de soutenir l’action du mouvement associatif dans ces domaines. Je pense aux actions dans les quartiers mais aussi les associations luttant pour les droits de l’homme.

  


Le budget 2008

 

Le budget primitif 2008 du Conseil Régional ouvre la deuxième partie du mandat. Il se donne pour objectif de poursuivre et d’amplifier les engagements de 2004. Ce n’est pas simple. C’est l’objet, disons le, d’un véritable bras de fer avec l’Etat, dont les désengagements successifs, impose aux collectivités locales et territoriales d’occuper le terrain de ses responsabilités.

Ce budget a doublé depuis 2004 passant de 554 M€ à plus de 1, 076 Milliard.

Le total des interventions a augmenté de 450 M€ soit une progression de 98%.

Pourquoi et au service de qui ? 

Il a fallu dans ces quatre années, restructurer tout d’abord le budget, réduire l’endettement vertigineux et se donner les moyens rattraper les retards pris par la Région dans ses compétences centrales :

 

Education, formation professionnelle, apprentissage, ferroviaire.

 

Je dis cela car une des chevaux bataille de nos opposants est de nous accuser d’avoir ouvert de nouvelles lignes budgétaires pour répondre à nos engagements de campagne, et souhaitent d’ailleurs que nous réduisions cette voilure.

 

Qu’en est-il des compétences obligatoires de la région ?

 

A l’inverse de ce qui est dit, nous avons fait le choix de centrer les dépenses sur les quatre compétences obligatoires de la région :

 

4 compétences

Budget 2004

Budget 2008

Différentiel en %

Education

122 M €

250 M €

+ 123 %

Formation Professionnelle

79 M €

136 M €

+ 96 %

Apprentissage

42 M €

64 M €

+ 53 %

Ferroviaire

74 M €

176 M €

+ 137 %

Total

298 M €

628 M €

+ 110 %

 

Ainsi, la part de ces quatre compétences dans le budget régional est passé de 53% à 58%.

Concrètement, cette politique c’est :

 

§  Gratuité des livres et des fournitures scolaires pour  100 000 lycéens.

§  La construction et la réhabilitation des lycées, un engagement à hauteur de 1 milliard €. 14 000 apprentis bénéficient d’un meilleur accompagnement pour accéder à l’emploi. la rémunération des stagiaires a augmenté de 64,5%. Objectif, 16 500 apprentis en 2009.

§  Grâce à une tarification avantageuse et modulée, de plus en plus de personnes empruntent les TER : près de 4500 personnes en difficultés ont bénéficié d’une réduction de 75%.

 

Ajoutons à cela que le budget en faveur de l’économie et de l’entreprise a progressé de 35% et celui de l’économie rurale, littorale et touristique de 34 %.

 

Dans le même temps, nous nous sommes effectivement engagés vers de nouvelles compétences pour répondre aux attentes des populations dans différents domaines. Le sondage paru dans la presse dernièrement, atteste combien cela était attendu, puisque 71% de personnes sondées affichent leur satisfaction.

 

Le chapitre Vivre en région  est passé de

2004 à 2007 de 45 à 95 M € + 107%

 

·        Sport, + 74%.

·        Jeunesse, Santé, le handicap, droit des femmes, lutte contre les discriminations, il n’y avait rien, il y a 2,5 M€ au budget.

·        Logement, étudiant, PSH,: 9 M€ pour 3 000 logements, 20 M€ engagés pour 2005/2013.

·        Soutien à l’artisanat, + 41%

·        Lutte contre la pression foncière : Mise en place de l’EPF, plus de 8 M€.

·        Culture, un budget X par 3 de 12 à 37 M€

·        L’économie solidaire,

·        La lutte contre les inondations : participation au programme interrégional.

·        Le soutien à l’agriculture et la viticulture. Création de la marque Sud de France, 12 M€.

·        La recherche,  plus de 30%

·        L’environnement avec notamment une grande campagne en faveur des énergies renouvelables. Un budget en hausse de 235%.

 

 

 


1.     Les transports ; un budget toujours en progression

Ø  Financement du viaduc, remis en cause par le maire de Nîmes.

Ø  Le centre de maintenance du matériel ferroviaire régional à Nîmes.

Ø  Gamme de tarification pour les salariés, les chômeurs et pour le loisir. Une tarification spéciale pour les personnes en situation de handicap est à l’étude.

Ø  La réouverture de la ligne droite du Rhône.

Ø  Acquisition de TER. Le renouvellement total du matériel sera atteint en 2009

Ø  Bataille pour le contournement TGV de Nîmes.

Ø  Accessibilité des gares aux personnes en situation de handicap. 700 000 € engagés, autant par la SNCF et RFF.

Ø  Contribution pour 1 million € à la construction de pistes cyclables……

 

2.     Le logement social

3000 logements sociaux étudiants, handicapés ; 9 M€. programme de construction de 4000 logements étudiants.20 M€ engagés jusque 2013 sur les programme ANRU.

 

3.     La prévention contre les inondations

La proposition de notre parti de la création d’un organisme interrégional afin de mieux gérer le Rhône a vu le jour avec l’adhésion de la région au SYMADREM. Le plan Rhône est en route à hauteur d’un milliard €. Il s’agit d’une grande ambition qui permettra à la fois de nous protéger des crues, rendre les lieux accueillants au tourisme et entreprises. Il y aurait beaucoup à dire sur Nîmes où le Maire s’entête  sur des projets immobiliers qui font courir des dangers pour l’avenir.

 

4.     Education

Après une situation très dégradées, un grand projet de rénovation et de construction de lycées neufs a vu le jour. Il y avait donc des urgences pour la sécurité. A Nîmes les rénovation sont en cours ou achevées aux Lycées ; Voltaire l’Etincelle, Mistral, Camargue, Camus Montaury, Daudet, Raimu.

 

5.     La formation professionnelle et continue.

Plan Régional de Développement des Formations (PRDF) pour un travail prospectif sur l'évolution de l'emploi, pour améliorer la qualité de l'offre de formation.

Ø  En favorisant le rôle des MLI court-circuitées par l’outil électoral très onéreux qu’était la LEF. A titre d’information, celle de Nîmes a pu ainsi bénéficier de 130 000 € supplémentaires par an. Il sont très bien utilisés et je dois saluer le travail du directeur et de son équipe, avec qui nous travaillons en harmonie. Conventions passées avec les associations comme à Pissevin ou avec le comité de quartier au Mas de Mingue. Ou encore dans le secteur du handicap.

Ø  Secteur où l’Etat en transférant la formation des infirmières laisse 9 M€ à la charge de la région un coût total de 31 millions.

 

6.     La jeunesse

La mise en place du Conseil Régional des Jeunes (CRJ) et l’Observatoire Régional de la Jeunesse (ORJ). De nombreuses actions pour la prévention santé des jeunes.

7.     Le handicap

Mise en place avec l’ensemble des délégations une politique transversale dans l’esprit de l’agenda 22. Politique initié par un observatoire où plus de 150 personnes participent régulièrement à l’élaboration de cette politique.

 

8.     Le développement durable 

Ø  Soutien aux énergies renouvelables, aide à l’installation de chauffeaux solaires, du photovoltaïque qui connaissent un très grand succès. 

Ø  Préservation du patrimoine naturel avec les PNR, gestion de l’eau.

Ø  La poursuite de la politique autour de l’agenda 21

 

9.      La culture, un budget en progression constante

Grâce aux rencontres de « la région en chantier » organisées dans les 5 départements, nous avons pu construire une politique ambitieuse pour la culture et le patrimoine. Le budget de la culture a été multiplié par trois (12 M€ en 2004, 37 M€ en 2007)

On peut parle effectivement d’« Accélérateur de cultures »

Ø  Langues et cultures régionales, Occitan et Catalan, avec le soutien à l'enseignement, aux pratiques et l'organisation chaque année de «Total Festum».

Ø  Arts vivants avec le développement des lieux de résidence/création, des aides à la création et l'aide à la diffusion avec Réseau en Scène.

Partager cet article

Repost 0
fédération du PCF du GARD
commenter cet article

commentaires

Suivez nous sur Facebook

Rechercher

36 éme congrès

pcf35econgres

Fédération PCF Gard

Bienvenue à la fédération du Gard 

du parti communiste

20 rue Jean Reboul

30900 Nimes

tél:04.66.36.60.60

pcf30@wanadoo.fr