Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 février 2008 1 18 /02 /février /2008 09:07

Selon le sondage réalisé par l'Ifop pour Midi Libre, Michel Moynier (Nouveau Narbonne - Majorité présidentielle), l'actuel maire de Narbonne, est crédité de 48% d'intention de vote au premier tour des élections municipales de Mars prochain. Seule ombre au tableau : il fait le plein des voix, et ne dispose pas d'une réserve de voix suffisante pour être assuré, quoiqu'il arrive, d'une élection "dans un fauteuil".

« Comme l’UMP aux législatives ! »

Jérôme Fourquet, directeur d’études à l’Ifop, commente l’étude intitulée : "Le climat électoral à Narbonne"

On

cachePubVide('pubCarreEdit'); parle de politisation comme jamais dans des municipales. Quelle sera la nature de ce scrutin ?
Au grand dam des états-majors parisiens qui veulent politiser, il semble que cette élection se jouera, un peu partout en France, sur des considérations locales. Narbonne ne devrait pas y échapper !

Comment jugez-vous le score attribué à Michel Moynier, qui, en 2001, avait été élu au premier tour, puis confirmé en 2002 après invalidation ?
48 %, c’est une bonne performance pour le maire. Cela relève de la prime au sortant qui est un classique aux municipales. En 2001, Moynier était passé au premier tour, avec 50,3 %. Ce qui veut dire que ce 48 % est solide. En raison de la marge d’erreur de 2 à 3 % en plus ou en moins, on ne peut exclure une réélection au premier tour. Ou un tassement supplémentaire.

Et votre analyse du score imputé à Jacques Bascou ?
Avec 34 %, la liste Bascou est clairement distancée, mais si l’on ajoute la liste Arditi, on constate qu’à deux la gauche ratisse plus large qu’en 2001 : 43 % au lieu de 37 %.

S’agissant de la liste Arditi, son score n’est-il pas surprenant, dans la mesure où elle ne s’est pas dévoilée et qu’elle n’est pas encore entrée en campagne ?
Peut-être, mais le PC reste une donnée dans le "Midi Rouge" et Maryse Arditi n’est pas une inconnue !

Peut-on dire que la liste Arditi séduit des électeurs de la gauche du PS, qui signifient leur mécontentement face à la désunion de la gauche ?
Ce n’est pas exclu, car Bascou ne fait pas le plein à gauche. Mais si ces électeurs de gauche sont convaincus que ce n’est pas un parcours de santé pour Moynier et qu’il peut être mis en difficulté, ils pourraient avoir un réflexe de vote utile.

La liste Soulié jusqu’ici était étiquetée Front national. Son score laisse-t-il entendre que l’ouverture proposée est bien reçue ?
Peut-être ! Il y a aussi ces électeurs de la droite un peu dure qui, ayant voté Sarkozy en 2007, lâchent Moynier pour Soulié : c’est le cas pour 12 % des électeurs de Sarkozy ! Quant aux électeurs radicalisés qui ont voté FN pendant des années, puis sont allés à Sarkozy, ils savent se retrouver en Soulié. Les gens ne s’y trompent pas !

Votre conclusion ?
On est dans une situation qui ressemble à celle qu’a connue l’UMP aux législatives de juin : un score canon au premier tour en forme de trompe l’œil, car le plein des voix avait été fait, sans possibilité de réserves.
Mutatis mutandis, on est dans la même situation pour ces municipales à Narbonne, avec ces 48 % très flatteurs pour Moynier au premier tour, mais potentiellement une situation très compliquée au second tour.

Beaucoup de suspense à venir donc ?
Je dirais qu’il y a plusieurs suspenses ? Le premier : Moynier peut-il passer au premier tour, ce qui serait évidemment la situation idéale pour lui ?
En revanche, si on se retrouve dans une situation de duel au second tour, on ne sera pas sur un affrontement gauche-droite mais plutôt sur un référendum pour ou cotre Moynier. Et là, ce serait plus compliqué pour lui, sachant qu’il aura peu de réserves.
Enfin, un autre cas de figure est possible : que l’une des listes données à 9 % franchisse le cap des 10 % et se maintienne. Dans une triangulaire, avec son capital de départ, Moynier serait dans une situation assez confortable.

Partager cet article

Repost 0
fédération du PCF du GARD
commenter cet article

commentaires

Suivez nous sur Facebook

Rechercher

36 éme congrès

pcf35econgres

Fédération PCF Gard

Bienvenue à la fédération du Gard 

du parti communiste

20 rue Jean Reboul

30900 Nimes

tél:04.66.36.60.60

pcf30@wanadoo.fr