Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mars 2008 2 25 /03 /mars /2008 13:37

LES  CANTONALES.

 

Au  premier  tour  4 candidats et  une  primaire  entre  Patrick  BONTON  conseiller  général  sortant,  communiste,  et  Jean  BRUCHET,  maire  d ’AIMARGUES  soutenu  par  D.  ALARY  président  du  conseil  général.

 

Partick  BONTON réalise  40%   des  exprimés,  le  candidat  de  l ’ U M P,  FAVRE  25,93 %,  celui  du  PS,   BRUCHET  22,91%  et  celui  du  F N,  ROUSSEL,  12 %.

 

Au  2eme  tour  le  F N  se  retire  sans  consigne  de  vote.  BRUCHET  se  retire  sans  consigne  de  vote.

 

L ’ U M P  mène  une  campagne  anticommuniste  primaire  pour  apeurer  les  citoyens  et  récupérer  les  voix  du  F N.

 

BRUCHET  se  déshonore  en  ne  disant  rien.

 

 

RESULTATS  du  2eme  TOUR :   Partick  BONTON  élu  avec  67%.

 

 

ANALYSE.

 

Une  très bonne  campagne  de  Patrick  qui  a  mobilisé  60  personnes  durant  plus  d’un  mois.  Parmi  elles  15  communistes  encartés.  Patrick  a  su  mobiliser  ses  anciens  collègues  de  travail  ou  militants  syndicaux  des  entreprises  V D L  et  PERRIER.

 

Près  de  20000  tracts  distribués.  Toutes  les  boites  aux  lettres  des  8  communes  du  canton  ont  été  servies.

 

Affichages  par  2  équipes.

 

Distributions  de  520  œillets  pour  la  journée  des  femmes.

 

Des  réunions  publiques  sur  les  8  communes  avec  une  bonne  fréquentation.

 

Présence  devant  les  entreprises  SOCAR, PERRIER,  EMINENCE,  ROYAL  CANIN.

 

Présence  sur  les  marchés,  devant  les  super  marchés   et  les  groupes  scolaires.

 

Mobilisation  d’assesseurs  pour  les  2  tours.

 

Une  ambiance  fraternelle  et  dynamique.

 

La  primaire  gagnée  sur  le  PS  est  importante  car  il  se  confirme  que  D.  ALARY  envisageait  une  recomposition  politique  de  la  majorité  départementale  avec  hégémonie  du  PS.

 

Patrick  est  apparu  comme  un  élu  reconnu,  proche  des  gens,  compétent  et  disponible,  issu  du  mouvement  ouvrier.  Un  des  vôtres  disions - nous  dans  un  tract  distribué  aux  entreprises.

 

Le  candidat communiste  a  démontré  qu’il  pouvait  rassembler  la  gauche  et  au -delà.

Le  manque  de  loyauté  de  BRUCHET  qui  a  dénigré  Patrick  et  à  travers  lui  la  majorité  départementale  a  été  sanctionné  lourdement.     

L’anticommunisme  de  l ’ U M P  inspiré  par  DEVEDJIAN  a  eu  peu  d’effet.  Il  récupère  à  peine  les  voix  du  FN.

 

Gauche  1er  tour :  P  BONTON    4374  voix   39,73 %

 

                                J. BUCHET      2457  voix   22,51 %

 

                                  Total    ¨          6831  voix   62, 04    

          

               2ème  tour  P. BONTON  5791  voix   67 %

 

 Droite  1er tour :            FAVRE     2855  voix  25, 93 %

 

                                       ROUSSEL 1321  voix  12 %

 

                                              Total   4176  voix   38%     

                   

               2ème  tour  FAVRE          2953  voix   33 %

 

Il  y  a  eu  2369  votes  exprimés  en  moins  au  2eme  tour.

 

6        listes  complètes ayant  été  élues  au  premier  tour  des 8 municipales dans le canton,  il  y  a  eu  démobilisation  pour  le  2eme  tour  des  cantonales.  Des  gens  ont  pensé  que  PATRICK  avait  été  élu  dès  le  1er  tour.

 

Les  résultats  obtenus  par  P  BONTON  sont  à  mettre en  rapport  avec  les  présidentielles  de  2002  et  2008  ainsi  qu’avec  les  législatives   Martine  GAYRAUD  réalisait  6%  sur  le  canton.

 

REFLEXIONS  COMPLEMENTAIRES :

 

Comment  mettre  en  relation  influence  électorale  locale  de  notre  élu  communiste  et   politique  nationale  du  parti ?

 

Comment  articuler  présence  locale et  visée  communiste ?

 

Sur  le  plan  organisationnel,  le  parti  est  vieillissant. . 

 

Comment  travailler  avec  les  gens  qui  nous  ont  aidés  ou  avec  qui  on  s’est  parfois  retrouvé  sur  des  listes  aux  municipales ?

 

Comment  allons – nous  continuer  ce  que  nous  avons  amorcé  avec  des  militants  associatifs,  syndicalistes,  élus  municipaux,  simples  citoyens,  sans  attendre  6  ans ?

 

Comment  les consulter,  les  faire  participer  aux  choix  et  aux  décisions ?

 

Tenir  compte  de  la  volonté  de  concertation  exprimée  dans  les  réunions  publiques.

Partager cet article

Repost 0
fédération du PCF du GARD
commenter cet article

commentaires

Suivez nous sur Facebook

Rechercher

36 éme congrès

pcf35econgres

Fédération PCF Gard

Bienvenue à la fédération du Gard 

du parti communiste

20 rue Jean Reboul

30900 Nimes

tél:04.66.36.60.60

pcf30@wanadoo.fr