Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mai 2008 2 27 /05 /mai /2008 11:03

La crise financière qui a éclaté à partir des États-Unis, à l'été 2007, a déjà fait l'objet de

nombreux commentaires, soit extrêmement alarmistes, soit, au contraire, rassurants.

En réalité, alors qu'on reconnaît son ampleur et sa nouveauté, elle serait révélatrice de

la maturation des transformations profondes et de la crise systémique radicale du

capitalisme financiarisé et mondialisé.

Au delà de sa portée immédiate, ce sont les suites du processus et sa grande portée aux

plans économiques, social, politique et idéologique d'ensemble qui sont en cause.

Des propositions radicales concernant des mesures et des luttes novatrices auraient une

opportunité historique pour être présentées comme réalistes, en répondant non

seulement aux besoins à court terme mais aussi à long terme des populations en

France, dans l'Union européenne et dans le monde.

Face aux défis de la nouveauté profonde de la situation et de ses risques, elles peuvent

faire l'objet d'un débat durable avec les militants syndicalistes, associatifs et politiques

ainsi qu'avec les élus, pour leur développement dans des actions rassembleuses et

persévérantes. Et cela en contribuant au débat si nécessaire aujourd'hui à gauche, face

au social libéralisme et au Sarkozisme, avec l'apport des analyses marxistes et des

communistes devant les défis profonds non seulement de résistance mais d'avancées

sociales transformatrices.

Afin d’introduire cette discussion, je vais considérer trois parties :

1 – la crise financière, comme révélateur;

2 – sa portée immédiate et globale à plus long terme;

3 – des propositions novatrices pour les luttes.

Première partie.

La crise financière de 2007 – 2008 : révélateur de la gravité nouvelle de la

spéculation du capital financier mondialisé

Les mécanismes qui ont conduit à l'éclatement à l'été 2007 de la crise financière

mondialisée sont assez bien connues maintenant, du moins dans leur principe.

Mais plus profondément, ce qui serait révélé, c'est la gravité nouvelle de la spéculation

financière, elle-même exprimant la maturation de la crise systémique radicale du

capitalisme financiarisé et mondialisé.

On peut rappeler le mécanisme de principe de la crise des crédits immobiliers dits

des subprimes et les pertes considérables des banques. Après la

 

privatisation des

institutions de soutien du crédit hypothécaire, aux États-Unis, on a assisté vers 2005-

2006 à une croissance très importante des crédits pour des achats de maisons, garantis

par leurs hypothèques. Alors que la demande grandissante des habitations a poussé

Partager cet article

Repost 0
fédération du PCF du GARD
commenter cet article

commentaires

Suivez nous sur Facebook

Rechercher

36 éme congrès

pcf35econgres

Fédération PCF Gard

Bienvenue à la fédération du Gard 

du parti communiste

20 rue Jean Reboul

30900 Nimes

tél:04.66.36.60.60

pcf30@wanadoo.fr