Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mai 2008 4 29 /05 /mai /2008 12:23

En Savoie, à Toulouse, Annecy et Dijon, des agriculteurs bloquent des dépôts pétroliers. Quant aux routiers et taxis, ils menacent d'actions si le gouvernement ne prend pas de mesures.

 

Après les marins-pêcheurs, la grogne contre la hausse des prix du carburant s'étend aux agriculteurs et aux routiers, avec des blocages de dépôts de carburants près de Toulouse et en Savoie.
Une cinquantaine d'agriculteurs bloquent depuis jeudi 29 mai au matin le dépôt pétrolier de Chignin, le plus important de Savoie, a-t-on appris auprès de la gendarmerie et d'un représentant des manifestants.
Réunis à l'appel de la Fédération départementale des syndicats d'exploitants agricoles (FDSEA) et du syndicat des Jeunes agriculteurs, les manifestants ont installé une dizaine de tracteurs devant les entrées du dépôt, selon un responsable de la FDSEA de Savoie.
Ils devraient rester sur place jusqu'à vendredi.
Ce nouveau blocage fait suite à celui du dépôt pétrolier d'Annecy/Vovray bloqué depuis jeudi minuit en Haute-Savoie.
Les manifestants réclament des mesures d'urgence pour soulager l'augmentation de leurs charges, notamment un fioul professionnel entièrement détaxé.

Blocages près de Toulouse

Une centaine d'agriculteurs de Midi-Pyrénées poursuivaient jeudi matin le blocage, débuté la veille, de deux dépôts pétroliers dans l'agglomération toulousaine.
A l'appel des Jeunes agriculteurs (JA), les manifestants ont passé la nuit sur place et ont prévu de bloquer ces deux dépôts au moins jusqu'à jeudi soir.
Mercredi matin, de jeunes agriculteurs avaient participé à l'opération de blocage du dépôt de la société Total à Lespinasse, à une quinzaine de kilomètres au nord de Toulouse. En début d'après-midi, le dépôt Esso de Fondeyre, au nord de l'agglomération toulousaine, avait à son tour été bloqué par une centaine d'agriculteurs, qui en empêchent l'accès à l'aide de palettes de bois et de morceaux de bois.

Blocages au sud de Dijon

"Le revenu des agriculteurs est aujourd'hui largement menacé, étouffé entre la hausse générale des charges de production, aux premiers rangs desquelles les charges directes et indirectes liées à la flambée des prix du pétrole, et des prix de vente en berne pour de nombreuses filières", avaient expliqué les JA de Midi-Pyrénées dans un communiqué diffusé mardi.
Au sud de Dijon, des agriculteurs ont bloqué jeudi matin deux autres dépôts pétroliers à l'appel de la Fédération départementale des syndicats d'exploitants agricoles (FDSEA).

Opération escargot à Bordeaux

Des militants de la Fédération départementale des syndicats d'exploitants agricoles (FDSEA) ont participé à une opération escargot mercredi sur la rocade de contournement de Bordeaux, à l'appel de l'Union nationale des organisations syndicales des transporteurs routiers (UNOSTRA). L'opération, qui a provoqué plusieurs kilomètres d'embouteillages, a été suspendue vers 10h30, avant de reprendre vers 15h30, selon la préfecture.
A Frontignan près de Sète, (Hérault), les CRS ont chargé une centaine de militants des JA qui bloquaient un dépôt pétrolier, selon la préfecture qui a fait état d'un blessé léger parmi les policiers.

Ultimatum de l'Organisation des transports routiers européens

L'Organisation des transports routiers européens (OTRE, minoritaire), organisation patronale revendiquant 4.500 PME du transport routier, a donné jusqu'à vendredi matin au gouvernement pour agir contre les conséquences de la hausse des prix du carburant. Dans le cas contraire, l'OTRE promet des actions, d'abord au niveau local puis ensuite dans toute la France.
La Fédération nationale des artisans du taxi (FNAT, majoritaire) qui tient son congrès à La Rochelle jeudi et vendredi, a de son côté prévenu dans un communiqué que "la flambée du prix du gazole" et "la non-compensation de la détaxe feront l'objet d'une décision d'action" de sa part vendredi.

Le mouvement des marins-pêcheurs

Du côté des marins-pêcheurs, le mouvement semblait s'essouffler mercredi, avec notamment la fin de la grève votée à Boulogne-sur-Mer.
Dans les ports, la fin du mouvement a été votée à Boulogne-sur-Mer et Calais (Pas-de-Calais), où les marins-pêcheurs devaient repartir en mer dans la soirée, a-t-on appris auprès du comité local de pêche. Des actions ponctuelles pourront toutefois être menées d'ici à la réunion des ministres européens de la Pêche les 23 et 24 juin, précisait-on de même source.

Le port d'Arcachon totalement bloqué

A Cherbourg (Manche), les marins-pêcheurs étaient toujours en grève, mais aucune action n'était prévue. Une nouvelle assemblée générale est prévue jeudi. Le port d'Arcachon (Gironde) était toujours totalement bloqué mercredi par des bateaux de pêche mais également une vingtaine de barges ostréicoles venues en renfort.
En Bretagne, les marins pêcheurs restaient en grève au Guilvinec (Finistère), Lorient (Morbihan), Saint-Quay-Portrieux (Côtes d'Armor) et Saint-Malo (Ille-et-Vilaine). Une manifestation est prévue jeudi à Quimper (Finistère) à partir de 14h, à l'appel des pêcheurs bigoudens, a indiqué Bernard Le Brun, membre du comité de crise du pays bigouden.

Partager cet article

Repost 0
fédération du PCF du GARD
commenter cet article

commentaires

Suivez nous sur Facebook

Rechercher

36 éme congrès

pcf35econgres

Fédération PCF Gard

Bienvenue à la fédération du Gard 

du parti communiste

20 rue Jean Reboul

30900 Nimes

tél:04.66.36.60.60

pcf30@wanadoo.fr