Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 septembre 2008 2 09 /09 /septembre /2008 12:01

 

RENTRÉE SCOLAIRE

rassembler
professeurs, élèves et parents


Ne cherchez pas pourquoi
le ministre de l’Éducation
n’était pas sur le terrain
à lancer, en compagnie
des premiers intéressés,
“ l’année des enseignants ”.

Il avait mieux à faire : participer, en compagnie de six autres membres du gouvernement, au cabinet “ fantôme ” mis en place par Sarkozy, devant servir à élaborer puis à diffuser les messages de communication élyséenne. Face à une opinion qui se détourne, faisant le rap­port quotidien des promesses non tenues et de la vie qui s’aggrave au rythme de réformes libérales menées au pas de charge, ce n’est pas de trop. Chacun dans son domaine excelle d’ailleurs à s’appuyer sur les aspirations profondes de la société pour mieux travailler à un remodelage qui va à rebours de celles-ci.

L’école “ nouvelle génération ” que nous a encore vantée le ministre de l’Éducation pour cette rentrée s’attache­rait à “ briser méthodiquement toutes les digues qui refoulent inlassablement les rêves des enfants et les ambitions des parents ”. Qui pourrait s’élever contre pareille ambition : réaliser les “ rêves des enfants ”, assurer “ les ambitions des parents ” pour leur progéniture ? Qui pourrait le savoir mieux que Xavier Darcos, qui “ a vécu bien des rentrées scolaires, tour à tour élève, enseignant, inspecteur général, ministre de l’Éduca­tion nationale ou encore comme père de famille ? ” On se le demande.

On se le demande et on trouve quelques éléments de réponse, en écoutant quel­ques paroles de ces enseignants qui avaient, ce jour de rentrée, le même nœud au ventre que leurs douze millions d’élèves, signe d’un trac à la mesure de l’enjeu éducatif, la transmission à assu­rer pour les premiers, leur vie à cons­truire pour les seconds. Avec le premier jour arrive la découverte de l’emploi du temps et des effectifs, avec la crainte du nombre de classes surchargées et des difficultés qu’elles entraînent pour accomplir sa mission éducative.

Signe des temps, rarement rentrée sco­laire aura vu fleurir autant d’ouvrages d’enseignants sur leur métier. Et l’on y lit que, ce qui les fait tenir, c’est, pêle-mêle, “ le plaisir de voir évoluer une classe ”, “ la dynamique intellectuelle que les problèmes créés suscitent au sein de l’équipe enseignante ”, que “ rien n’est jamais acquis, aucune journée ne ressemble à une autre ” ou encore “ le réel appétit des élèves pour le savoir ”… Il y a, en creux, dans cette vague édito­riale, la volonté de sortir des murs d’une école mise à mal d’année en année en s’adressant au public le plus large, celui-là même qui nourrit des ambitions pour ses enfants et que les discours ministé­riels tentent de charmer pour mieux l’opposer aux professeurs et le diviser avec la carte scolaire. Là réside si ce n’est “ la ”, au moins une clef pour s’opposer aux mesures en cours. Le secrétaire général de la FSU le dit ainsi : “ Il faut trouver des moyens d’action qui rassemblent tout le monde car la bataille ne se gagnera pas seulement avec les personnels de l’Éducation ”.

Une bataille de l’opinion est engagée. Il est toutefois difficile de résister tout le temps à l’épreuve du réel. Le ministre lui-même peut se retrouver en difficulté dès lors qu’il s’agit du sens concret de ses réformes. L’on songe au “ Débrouil­lez-vous ! ” lancé aux élus locaux avec sur les bras la mise en place des “ deux heures ” de soutien hebdomadaire dans les écoles primaires. L’on songe au “ Je n’ai aucun complexe à défendre le non-renouvellement d’un certain nombre d’emplois car le poids de la dette est considérable ” pour défendre les 60 000 suppressions de postes engagées en six ans, les 12 000 de cette rentrée et les 13 500 annoncés pour l’an prochain, qui devraient atteindre le même secteur primaire.

L’année scolaire ne fait que commen­cer n


 


Partager cet article

Repost 0
fédération du PCF du GARD
commenter cet article

commentaires

Suivez nous sur Facebook

Rechercher

36 éme congrès

pcf35econgres

Fédération PCF Gard

Bienvenue à la fédération du Gard 

du parti communiste

20 rue Jean Reboul

30900 Nimes

tél:04.66.36.60.60

pcf30@wanadoo.fr