Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 octobre 2008 1 27 /10 /octobre /2008 12:57
Question au gouvernement mercredi 22 octobre 2008 –

1ère séance Monsieur le Premier ministre, la promesse de la fabrication d'une gamme de véhicules utilitaires en 2012 que nous avons obtenue à l’usine Renault de Sandouville constitue un progrès. Mais la seule poursuite de la production de la Laguna 3 et des deux modèles vieillissants Vel Satis et Espace ne permettent nullement d'assurer la charge de travail jusque-là. L'usine ne travaille qu'une semaine sur deux. J'ai là un bulletin de salaire qui montre la perte de 350 euros en septembre sur un salaire de 1 600 euros. Des plans de licenciements secs sont mis en œuvre chez les équipementiers sous-traitants, à hauteur de 25 à 50 % des effectifs, alors que le Président de la République s'était engagé, au Havre, en répondant à mon interrogation, à ce que le soutien de l'État concerne les salariés sous-traitants comme les salariés de Renault. Ma question comprendra trois volets. L'État actionnaire ne doit-il pas, dès aujourd'hui, faire que Renault favorise le volume de voitures produites en France en mettant sur les chaînes de Sandouville les modèles Koleos et Infiniti que l’on importe ? Ainsi, toute la filière, sous-traitants compris, sera portée jusqu’en 2012. N’y a-t-il pas nécessité morale, avant le partage des bénéfices substantiels entre les actionnaires, de compenser les pertes de salaires pour cause de chômage et, pour le moins, de commencer par les dividendes de l'État actionnaire ? Enfin, monsieur le Premier ministre, vous et votre majorité découvrez depuis quelques semaines les vertus de l'économie réelle. À l'heure où l'État a le portefeuille à milliards ouvert, n'est-ce pas le moment pour lui d'en investir trois, trois seulement, pour acquérir la minorité de blocage, qui lui permettrait d’impulser avec Renault une véritable politique industrielle nationale créatrice d'emplois et plus généralement un plan de défense de l'industrie automobile et de ses salariés, en empêchant surtout l’entreprise de s’engager dans une nouvelle aventure américaine, comme on nous l’a annoncé ce matin ?

Partager cet article

Repost 0
fédération du PCF du GARD
commenter cet article

commentaires

Suivez nous sur Facebook

Rechercher

36 éme congrès

pcf35econgres

Fédération PCF Gard

Bienvenue à la fédération du Gard 

du parti communiste

20 rue Jean Reboul

30900 Nimes

tél:04.66.36.60.60

pcf30@wanadoo.fr