Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 février 2009 1 09 /02 /février /2009 10:41

BUDGET DE LA SNCF

 

 

La SNCF a présenté ses évolutions budgétaires 2009 en plein contexte de crise du capitalisme. Cela se résume ainsi : « on continue la privatisation, on ne change rien ».

 

En juin dernier, la SNCF a lancé son programme de politique interne « Destination 2012 ». Les objectifs sont centrés sur : un groupe SNCF de dimension mondiale avec la privatisation de la partie publique, et une recherche effrénée de profit pour « avaler » d'autres entreprises.

 

Les apprentis sorciers du capitalisme, à la tête de ce service public, veulent utiliser notre patrimoine et celui des cheminots pour en faire une holding sans aucune logique en lien avec sa mission première.

 

La SNCF et le gouvernement cherchent une augmentation de 50% du chiffre d'affaires pour atteindre 36 milliards d'euros en 2012 et d'autre part le doublement du résultat opérationnel courant (différence entre le chiffre d'affaires et les coûts liés à la production et à l'amortissement des investissements) pour atteindre 2 milliards d'euros en 2012.

 

Au-delà du « pourquoi », le « comment » consiste à satisfaire la boulimie de croissance du groupe en doublant l'endettement d'ici 2012.

 

Cela permet au gouvernement de ne pas financer les projets dont il est en charge. Il fait directement payer, sa politique, aux cheminots et salariés du groupe SNCF, au travers de la perte de pouvoir d'achat et de la dégradation des conditions de travail.

 

Le directeur PEPY continue à décliner la feuille de route de SARKOZY, en cherchant du profit s'en le remettre dans le Service Public. Les conséquences de la politique Fret est symptomatique des limites de la gestion capitaliste des Services Publics.

 

Les communistes portent une politique centrée sur :

·         l'aménagement du territoire,

·         le déplacement des populations en quantité et en qualité,

·         un déplacement des marchandises en bout en bout avec une logique de multimodalité au vue des enjeux du développement durable,

·         une gestion défini au plus prés du terrain avec tous les acteurs du maillage de transport.

 

Ne laissons pas gouvernement, MEDEF et plus largement le capitalisme, utiliser les fonds et moyens du bien public pour faire travailler le Capital et vider nos Services Publics de leur substance.


Barjavel Gérald

Partager cet article

Repost 0
Parti communiste du Gard
commenter cet article

commentaires

Suivez nous sur Facebook

Rechercher

36 éme congrès

pcf35econgres

Fédération PCF Gard

Bienvenue à la fédération du Gard 

du parti communiste

20 rue Jean Reboul

30900 Nimes

tél:04.66.36.60.60

pcf30@wanadoo.fr