Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mars 2009 2 31 /03 /mars /2009 11:50
Crise du capitalisme, plans sociaux, hausse du chômage, succès des manifestations du 29 janvier et du 19 mars, sondages défavorables à Nicolas Sarkozy... Un contexte porteur pour le Front de gauche, créé par le Parti de gauche de Jean-Luc Mélenchon et le Parti communiste et qui part à l'assaut des élections européennes du 7 juin prochain. « On sent un engouement, il y a une vraie attente » , se félicitent Martine Gayraud (PCF) et René Révol (PDG, maire de Grabels et enseignant au lycée Daudet) qui ont présenté samedi matin, à l'hôtel Holiday Inn, les candidates et candidats de la liste qui sera conduite par Jean-Luc Mélenchon dans les dix-huit départements de la circonscription du Sud-Ouest.


Les enjeux sont clairs : il s'agit de « dire non à l'Europe libérale du traité de Lisbonne et non à la politique de Nicolas Sarkozy » . De fédérer donc les partisans « d'une Europe sociale, démocratique, écologique et pacifiste », quatre ans après la victoire du non au Traité constitutionnel européen, « bafouée par un déni de démocratie ». Soulignant que « le PS s'engage au contraire dans la poursuite de la ratification du traité de Lisbonne » , les animateurs du Front de gauche prônent « un rassemblement citoyen ouvert » , dans lequel figurera aussi le Nouveau parti anticapitaliste d'Olivier Besancenot.
A Nîmes, en point d'orgue d'une « campagne de proximité, à la rencontre des quartiers et des entreprises » : le meeting départemental du jeudi 14 mai en présence de Jean-Luc Mélenchon, Francis Wurtz et Marie-Pierre Vieu

Partager cet article

Repost 0
Parti communiste du Gard
commenter cet article

commentaires

Suivez nous sur Facebook

Rechercher

36 éme congrès

pcf35econgres

Fédération PCF Gard

Bienvenue à la fédération du Gard 

du parti communiste

20 rue Jean Reboul

30900 Nimes

tél:04.66.36.60.60

pcf30@wanadoo.fr