Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juillet 2009 5 17 /07 /juillet /2009 09:38

Monsieur le Président,

Monsieur le Maire de Saint-Ambroix,

Monsieur le Conseiller général,

Mesdames et messieurs les élus,

Chers collègues,

 

 

Je voudrais, si vous me le permettez, commencer par vous dire le plaisir qui est le mien d’être ici, à Saint-Ambroix, chef-lieu d’un canton qui est cher à mon ami Jean-Claude Paris et à l’ensemble des élus du groupe communiste.

Nous sommes accueillis par un territoire qui symbolise toute la nécessité et tout l’enjeu de l’existence et du rôle des Conseils généraux, j’aurai l’occasion d’y revenir.

 

Je voudrais aussi adresser, au nom de tous les élus du Groupe communiste, mes félicitations à Mme Blanc, nouvelle Conseillère générale d’Anduze, et lui souhaiter la bienvenue dans cette assemblée.

 

Vous siégez aujourd’hui pour la première fois parmi nous à l’occasion de la première décision modificative du budget de notre collectivité. Ce n’est donc pas une réunion anodine. Même si nous avons pris la bonne habitude d’avoir des décisions modificatives qui sont ce qu’elles doivent être : des ajustements au budget portant sur une très faible part de celui-ci.

 

C’est le cas particulièrement de cette DM1, plutôt technique et dont la portée politique est à chercher du côté du Compte Administratif 2008 dont le résultat est affecté à notre budget 2009.

 

Je voudrais à cet instant prévenir nos collègues du groupe libéral que la suite de mon propos prêtera le flan à leur critique préférée : je vais parler de la politique nationale. Comment y échapper quand le Président de la République a choisi de bouleverser la constitution de notre pays et de dépenser plus d’un million d’euros pour venir parader devant le Congrès à Versailles et confirmer sa politique, notamment sur la question de la réforme territoriale ?

 

Chers collègues, vos amis de l’UMP et l’actuel Président de la République détiennent le pouvoir exécutif et législatif depuis 2002. Depuis cette date et les prémices de l’acte II de la décentralisation, nous n’avons eu de cesse d’alerter sur les dangereuses conséquences économiques et démocratiques des orientations politiques choisies.

 

Nous mesurons aujourd’hui le constat de ces conséquences. Le compte administratif qui nous est soumis en est la parfaite illustration : malgré la qualité de notre budget et de son exécution (investissement massif, fonctionnement maîtrisé), le fameux « effet ciseau » entre des dépenses contraintes qui explosent et des recettes qui ne progressent pas, va remettre en cause notre capacité d’action au service des Gardoises et des Gardois, notre liberté de choix politique pour notre territoire.

 

Les Conseillers généraux communistes revendiquent de longue date leur position d’élus responsables, soucieux de participer à la gestion des affaires publiques mais un jour, nous, comme vous, serons au bout de cette logique et de nos capacités d’action. La RGPP, révision générale des politiques publiques, qui s’apparente plus à une réduction, et le « big bang » territorial confirmé lundi par Nicolas Sarkozy viendront bientôt signer la fin de notre indépendance, de notre liberté, de notre utilité.

Ne nous y trompons pas chers collègues, en proposant de supprimer des fonctions électives et de réduire nos collectivités à des exécutants de la politique nationale, les propositions de la Commission Balladur tendent  à un seul but, une « recentralisation » des pouvoirs qui permet à l’Etat de reprendre la main politiquement, de réduire la proximité entre citoyens et institutions, de vider les territoires du suffrage universel et d’aller toujours plus loin dans la suppression des services publics de proximité et la réduction drastique des dépenses.

 

Bientôt, vos amis au Gouvernement rayeront, d’un trait de plume politicien, l’existence d’au moins 30% d’entre nous, comme ils ont programmé la suppression d’un fonctionnaire sur deux. A Cela s’ajoutera le tripatouillage des circonscriptions électorales dont le seul but est de conforter le pouvoir en place au détriment de la cohésion des territoires.

 

Le Groupe communiste votera la décision modificative N°1 du budget.

Partager cet article

Repost 0
Parti communiste du Gard
commenter cet article

commentaires

Suivez nous sur Facebook

Rechercher

36 éme congrès

pcf35econgres

Fédération PCF Gard

Bienvenue à la fédération du Gard 

du parti communiste

20 rue Jean Reboul

30900 Nimes

tél:04.66.36.60.60

pcf30@wanadoo.fr