Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 octobre 2010 1 04 /10 /octobre /2010 14:28

1471417-1958549.jpgLe cortège, qui a démarré de la place Saint-Charles vers 14 h 45, a fait le tour de l'Ecusson et des arènes et les premiers rangs se sont arrêtés sur le Courbet, à hauteur de l'église Saint-Baudile, vers 16 heures. Les responsables syndicaux gardois ne cachent pas leur satisfaction et estiment avoir réussi à élargir la mobilisation contre la réforme des retraites en drainant, comme ils voulaient le faire, des manifestants qu'ils ne voient pas en temps ordinaire. Ils soulignent également le fait que cette manifestation nîmoise n'avait rien de départementale. 2 000 personnes ont défilé dans les rues de Bagnols (chiffre syndicat) hier matin,

300 au Vigan, et 200 à Uzès, une manifestation ayant également eu lieu à Beaucaire, sans compter celle d'Alès, qui se déroulait en même temps que le rassemblement nîmois.
« On a gagné un point sur l'élargissement du mouvement. C'était le but recherché », dit Freddy Bauducco , responsable départemental de la CGT. « On est ravi. Il y a beaucoup plus de monde que la dernière fois et on a appris, de source sûre, que la police et la préfecture se sont inquiétées du nombre croissant de manifestants » , dit de son côté Marie-Hélène Le Borgne, pour la CFDT. La satisfaction des leaders des autres organisations est identiques. Un bémol cependant du côté de Force Ouvrière, dont le responsable départemental, Gilles Besson, était absent de la tête du cortège pour signifier que son organisation était plutôt hostile à cette manifestation d'hier. « On demande le retrait pur et simple de la réforme et non des aménagements.

Partager cet article

Repost 0
Parti communiste du Gard
commenter cet article

commentaires

Suivez nous sur Facebook

Rechercher

36 éme congrès

pcf35econgres

Fédération PCF Gard

Bienvenue à la fédération du Gard 

du parti communiste

20 rue Jean Reboul

30900 Nimes

tél:04.66.36.60.60

pcf30@wanadoo.fr