Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 avril 2010 5 09 /04 /avril /2010 17:48

 

 

suau._5983-1.jpg

 

 

Monsieur le Maire, Chers collègues

 

Votre consultation annuelle nous a habitués au traditionnel numéro

d’autosatisfaction : qui s’explique par la tournure des questions :

« voulez-vous être pauvre, vieux et malade ou bien jeune, riche,

beau et bien portant »

 

 

 

 

 

La réponse va d’elle-même !

 

Pourtant, cette fois-ci, malgré toutes ces manipulations,

l’autosatisfaction n’est pas au rendez-vous !

Outre la participation en baisse de 5 %, seul 1 Alésien sur 4 a daigné

répondre et parmi ceux-là 50 % (2400 personnes) se déclarent

favorables à l’élargissement de la Communauté d’Agglomération.

Quant au golf de St Hilaire, à peine 1/3 (1800 Alésiens) souhaitent

cet aménagement (gros consommateur d’eau) alors que nous en

manquons (nul doute que les premiers intéressés, les populations de

St Hilaire, des cantons d’Anduze et de Vézénobres, réduisent

encore ce pitoyable score).

Cela ne met que plus en évidence le décalage entre un discours

triomphaliste et la réalité vécue par les Alésienne et les Alésiens.

Cela vaut aussi pour votre budget 2010.

Alors même que certains de vos amis de l’UMP se plaignent du

désengagement de l’Etat vous affirmez : « c’est un bon budget ».

 

Or les chiffres parlent d’eux-mêmes : l’encours de la dette

 

 

1 225 €

par habitant est supérieur à la moyenne de la strate

 

 

 

1 050 €.

 

 

La faiblesse de l’imposition directe confirme qu’Alès est une ville

pauvre :

 

 

507 €/ habitant contre 533 €

/habitant en moyenne.

2

Les impôts locaux représentent à peine 25 % des recettes de la ville.

LA DGF (Dotation Globale de Fonctionnement) régresse

 

 

 

(- 68 172 €)

 

malgré les 1,45 % d’augmentation du nombre d’Alésiens depuis le

dernier recensement. Certes la DSU et la Dotation de péréquation

augmentent de

 

 

11 % et de 7,5 %

sur de faibles masses financières

3,3 millions d’€. Ces sommes sont loin d’atténuer le faible

rendement de l’impôt payé par les Alésiens.

64 % d’entre eux sont exemptés en raison de la faiblesse de leurs

revenus (+ 4% depuis le dernier recensement) ce qui confirme la

dégradation de la situation à l’image d’un taux de chômage qui

frôle les 15 % sur la ville et la précarité qui explose.

Selon le Tribunal de Commerce de Nîmes 139 procédures

collectives de redressement de liquidation d’établissements en

2009, plus qu’en 2008.

 

 

 

 

 

Fonctionnement :

Vous dégagez un peu plus d’excédent notamment avec 1 %

d’augmentation des impôts locaux mais surtout en contractant le

fonctionnement (+ 376 000 €).

Le fonctionnement du personnel d’abord en supprimant les congés

exceptionnels : absence en cas de neige, pour passer un examen

médical…Alors que plusieurs centaines d’employés sont

promouvables dans le cadre du déroulement normal de carrière,

vous n’en avez promu aucun lors de la dernière CAP (Commission

Administrative Paritaire). C’est aussi vrai pour ceux qui ont réussi le

concours. Les professionnels des services techniques ne sont pas

remplacés après leur départ à la retraite et vous faites appel au

CAE et autres emplois précaires qui coutent moins chers à la

collectivité.

Enfin, 176 emplois sur 952 budgétisés ne sont pas pourvus, soit

environ 4,4 millions d’€, davantage que l’excédent de

fonctionnement.

3

De deux choses l’une : ou bien ces postes ne sont pas budgétés, ce

qui rendrait votre budget insincère ? ou bien ces emplois sont

budgétés et je vous propose pour vous aider, de me confier le

recrutement de ces 176 postes non pourvus à ce jour. Sinon cela

reviendrait à dire que ces sommes là servent à abonder

l’autofinancement, de manière déguisée, en contournant les

difficultés et la pauvreté de la ville.

Investissement :

Quand à l’investissement vous vous surpassez dans l’effet

d’annonce.

29 millions d’€ : bigre plus que l’Agglo !

37,5 % du budget seraient consacrés à l’investissement, c’est un

cas d’école ! Unique en France

Pour la presse et les Alésiens il est intéressant de voir comment vous

arrivez à cette somme d’autant plus incroyable que vous réduisez

le montant de l’emprunt.

 

En Recette

 

 

Outre l’excédent de fonctionnement 3,9 millions d’€, l’emprunt 2,5

millions d’€, vous comptez sur l’hypothétique recette d’une partie

du patrimoine immobilier de la ville 1,313 millions d’€ ?

Vous prévoyez une augmentation des subventions de la Région, du

Département, multipliées par 3, et celles de l’Etat multipliées par 6,

soit 3,9 millions d’€.

L’anticipation est certes nécessaire mais dans le cas précis vos

projections sont fantaisistes eu égard aux disponibilités des

collectivités et davantage encore de la part de l’Etat, que votre

ami SARKOZY ne cesse de réduire.

Vous risquez à minima une remarque de la Cours des Comptes.

4

En réalité vos dépenses d’investissement programmées sont de

11 330 000 € + 5 millions d’€ de report de travaux.

Le reste relève d’opérations d’ordre, d’opérations financières qui

ne sont pas de l’investissement : c’est les remboursements

d’emprunt 4,6 millions d’€, 5 millions d’€ pour les crédits Revolving,

le FCTVA 1,3 millions d’€ qui serviront à financer les travaux de cette

année, le reste à réaliser, travaux à terminer.

(en comparaison : le Conseil Général mobilise 150 millions d’€

d’investissement en 2010. Si nous intégrions les seuls crédits revolving

nous afficherions 216 000 €).

Traduction concrète de ces chiffres pour l’essentiel : poursuite des

travaux engagés, de la rénovation urbaine (Conseil général

premier financeur) de la piste cyclable, un aménagement à

l’Avenue Wilson Churchill (cofinancé par le Conseil Général)

rénovation du Centre Culturel et Scientifique, la rénovation de la

salle Polyvalente programmée depuis le mandat précédent.

A noter la baisse des crédits pour la rénovation des écoles (-

140 000 €) et pour l’entretien des voiries (- 97 000 €).

Les Alésiens apprécieront.

Le budget de la communauté d’Agglomération obéit au même

tour de passe-passe. Seuls

 

 

13 513 950 €

sont consacrés à

l’investissement. Ils doivent servir à la poursuite des travaux

engagés. Vous avez budgété seulement 100 000 € pour la crèche

de l’hôpital (impatiemment attendue par les personnels) ce qui

laisse perplexe sur votre volonté réelle de voir cet équipement

socio-éducatif cofinancé, je le rappelle, depuis 4 ans par la CAF et

le Conseil Général.

Au passage je note que rien n’est prévu pour Mercoirol, les travaux

d’aménagement pour accueillir le Multiplex, l’éco-quartier etc….

les grands projets de votre mandat !

Les Alésiens, comme les Grands Alésiens, seront surpris d’apprendre

que la TOM (Taxe des ordures ménagères) a encore augmenté

pour couvrir seulement 72 % du coût de traitement des ordures.

 

5

Quand à la TPU (taxe professionnelle Unique) certes compensée

cette année, elle sera remplacée par une dotation d’Etat en 2011

qui n’intégrera pas l’évolution des bases de la taxe professionnelle

qui progresse de 7,5 € annuellement en moyenne dans le Gard.

En résumé, vos artifices et autres efforts de présentation de votre

budget pour tenter de faire croire que Monsieur SARKOZY soutien

mieux que d’autres Alès et l’Agglo, ne résistent pas à l’épreuve des

faits.

La réalité que vivent les Alésiennes et les Alésiens appelle au

contraire à s’opposer résolument à la réforme des collectivités qui

vise d’avantage à étrangler encore les collectivités.

Vous seriez mieux inspiré de faire d’autres choix, de réorienter la

politique municipale pour répondre aux attentes et aux besoins

des Alésiens.

Dans ce contexte de crise, de craintes et de difficultés accrues,

hormis les 200 familles qui paient l’impôt sur les grandes fortunes

dont vous faites parti et qui bénéficient du

 

 

bouclier fiscal

que vous

avez voté et défendu pour payer moins d’impôt, pour 80 % de la

population il y a urgence de dresser un

 

 

bouclier social

contre la

politique de SARKOZY.

Alès a besoin d’une grande politique de solidarité en matière de :

-

 

 

Logement

: quand 74 % de la population est habilitée au

logement social, une municipalité digne de ce nom

préempterait des terrains, cofinancerait la production de

logements à prix abordables et favoriserait la mixité en

imposant 25 % de logements sociaux pour toute opération

immobilière avec un quota de logements adaptés pour le

maintien à domicile des personnes âgées et pour facilité

l’accessibilité des handicapés.

-

 

 

De tarifs préférentiels

pour l’accès aux crèches, haltesgarderies,

plutôt que d’augmenter les tarifs et pour toutes les

prestations municipales – (CCAS - 420 000 €)

-

 

 

D’équipements sociaux éducatifs

: crèche de l’hôpital, Foyer

des jeunes Travailleurs à reconstruire, Centres Sociaux….

 

6

-

 

 

De soutiens

à la vie associative qui est étranglée aujourd’hui.

3,8 millions d’€ c’est peu quand une seule association mobilise

1/8 de cette somme, quand 100 000 € seulement sont

consacrés à la politique de la ville alors que le Conseil Général

apporte 400 000 €

-

 

 

Des éducateurs, des travailleurs sociaux

pour favoriser le lien

social, le vivre ensemble, en réorientant le crédit de la vidéo

surveillance (1,2 millions d’€) qui déplace les problèmes sans

les résoudre. Ce serait plus efficace que de s’en prendre à la

police nationale qui voit ses effectifs réduits de 40 policiers,

ces antennes de Clavières et des Prés st Jean fermées en

raison de restrictions budgétaires que vous avez votées à

l’Assemblée Nationale.

Mais vous connaissant je doute fort que vous changiez de politique.

Vous êtes à l’image de Nicolas SARKOZY, sourd aux réalités.

Nous voterons contre votre budget.

Partager cet article

Repost 0
Parti communiste du Gard
commenter cet article

commentaires

Suivez nous sur Facebook

Rechercher

36 éme congrès

pcf35econgres

Fédération PCF Gard

Bienvenue à la fédération du Gard 

du parti communiste

20 rue Jean Reboul

30900 Nimes

tél:04.66.36.60.60

pcf30@wanadoo.fr