Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 décembre 2009 4 17 /12 /décembre /2009 11:41
1021_W400JEU.jpgENTRETIEN : Le 3 octobre, le maire de Domessargues, Bernard Clément, avait organisé lui aussi un référendum local sur l'avenir de La Poste


Avec cinq autres maires de l'arrondissement d'Alès, vous êtes convoqués vendredi matin devant le tribunal administratif de Nîmes (1). Quel est l'objet de la convocation ?
Cette convocation fait suite à une première, reçue le soir du 2 octobre par l'intermédiaire de la gendarmerie, qui nous invitait à nous rendre au tribunal administratif le lendemain. Personnellement, je n'ai pas pu y aller. J'allais à Dijon, à l'assemblée nationale des élus communistes. J'ai reçu une seconde convocation pour demain. Le préfet du Gard nous a informés, par cette convocation, que l'électeur ne peut être consulté par nous-mêmes que pour un sujet relevant de la compétence locale.

Combien d'autres maires sont-ils convoqués ?
Cinq

autres, tous de l'arrondissement d'Alès . Peut-être parce que l'initiative est partie de la sous-préfecture d'Alès.


Quelle était la question posée lors de la votation sur l'avenir de La Poste ?
La question était : "Le gouvernement veut changer le statut de La Poste pour la privatiser. Êtes-vous d'accord avec ce projet ?".

N'était-il pas réducteur de présenter le projet de la sorte ?
Cette consultation a fait suite à de très nombreux débats, rencontres, réunions et a abouti à ce que se développe une coordination particulièrement large faite de partis politiques, d'associations, de syndicats. Si la question a été posée en ces termes, c'est que chaque fois qu'une entreprise publique a changé de statut, il s'est apparenté au privé. France Télécom appartenait aux PTT et on voit où ça l'a conduit. Il faut éviter que La Poste devienne France Télécom.

Quels seront vos arguments devant les magistrats du tribunal administratif ?
Le fonds de l'affaire, c'est qu'aujourd'hui, prétendre que le service public ne relève pas d'un caractère local, ce n'est pas du tout le sentiment des citoyens. A terme, la réduction du service public, c'est plus de difficultés pour tous. Mais lorsqu'il s'agit de La Poste, l'impact local est différent dans chaque commune.


Vendredi 18 décembre rassemblement 8h00 tribunal administratif de Nimes

Partager cet article

Repost 0
Parti communiste du Gard
commenter cet article

commentaires

Suivez nous sur Facebook

Rechercher

36 éme congrès

pcf35econgres

Fédération PCF Gard

Bienvenue à la fédération du Gard 

du parti communiste

20 rue Jean Reboul

30900 Nimes

tél:04.66.36.60.60

pcf30@wanadoo.fr