Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 septembre 2010 5 24 /09 /septembre /2010 13:23

100_2152.jpgNous vivons depuis ce matin une nouvelle journée de mobilisation exceptionnelle avec un élargissement notable du mouvement dans le secteur privé.

C’est à un véritable déferlement humain auquel nous avons à nouveau assisté sur tout le territoire national. A la guerre sociale menée contre nos droits, nous avons répondu par une gigantesque mobilisation fraternelle et solidaire. La rue a parlé et elle est unanime.

Le gouvernement a perdu la bataille de l’opinion publique. Il n’a plus le choix. Nicolas Sarkozy et les siens misaient une fois encore sur le découragement des salariés et le passage en force à l’Assemblée nationale. Ils doivent se rendre à l’évidence. Le rejet du projet gouvernement est plus que jamais clair, net, et massif. Plus aucune catégorie de la population ne fait exception. L’arrogance, le mépris, la mise au pas du Parlement, ça ne passe décidément pas !



La mobilisation vient de franchir une étape décisive et la confiance a bel et bien changé de camp. J’appelle les citoyennes et les citoyens à amplifier jour après jour le mouvement engagé jusqu’à la victoire contre le projet gouvernemental.

La conclusion à tirer de cette journée est claire. Le peuple français doit être entendu ! La démocratie doit être respectée ! Le gouvernement n’a d’autre alternative que de retirer son texte de l’ordre du jour du débat parlementaire. Le dossier des retraites doit être repris à zéro avec les syndicats, sur d’autres bases que celle de recul de l’âge légal du droit à la retraite. Chaque parlementaire qui continue à prêter sa voix à la remise en cause du droit à la retraite à 60 ans ne peut aujourd’hui que se déconsidérer aux yeux de ses électrices et de ses électeurs.

Oui, une autre réforme des retraites est possible, qui garantisse pour toutes et tous, un véritable droit à la retraite à 60 ans, avec une pension qui permette réellement de vivre et de profiter de belles années de retraite bien méritées après une vie de travail intense. Oui, une autre réforme des retraites est possible qui garantisse réellement l’égalité des femmes devant ce droit, qui permette aux jeunes d’ espérer autre chose que la précarité au travail pour aujourd’hui et la misère en fin de vie pour demain.

Le développement d’emplois de qualité pour toutes et tous, la réorientation des richesses créées par le travail vers les salaires et le financement d’une protection sociale solidaire, la mise à contribution des revenus financiers gâchés sur les marchés boursiers peuvent être les bases solides d’une autre réforme, plus juste et plus efficace contre la crise. Les parlementaires communistes, au Sénat après l’Assemblée, restent entièrement mobilisés aux côtés des salariés. Ils et elles prendront dans les jours à venir, et dans le débat au Sénat à partir du 5 octobre toutes les initiatives nécessaires pour continuer à porter la voix du mouvement engagé dans le pays.

Le Parti communiste français soutiendra toutes les formes d’action décidées par les salariés et leurs syndicats dans l’unité. J’appelle les militantes et les militants communistes à multiplier les initiatives dans les prochains jours : soutien à toutes les actions de lutte sur le terrain ; carte postale à envoyer massivement à l’Élysée ; signature de la pétition autour du projet de loi alternatif élaboré par les parlementaires communistes et du Parti de Gauche qui a déjà recueilli plus de 150.000 signatures...

Ce soir, nous adressons à Nicolas Sarkozy un message clair : « Assez, Monsieur le Président, nous ne lâcherons pas ! ». Une autre réforme des retraites est possible. Maintenant, nous savons que nous pouvons la gagner.

Pierre Laurent

 

 

Secrétaire national du PCF

Paris, le 23 septembre 2010

Partager cet article

Repost 0
Parti communiste du Gard
commenter cet article

commentaires

Suivez nous sur Facebook

Rechercher

36 éme congrès

pcf35econgres

Fédération PCF Gard

Bienvenue à la fédération du Gard 

du parti communiste

20 rue Jean Reboul

30900 Nimes

tél:04.66.36.60.60

pcf30@wanadoo.fr