Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 octobre 2009 3 14 /10 /octobre /2009 10:18

PETITION   A  L’INTENTION  DES       RESPONSABLES  DE  L ’ INFORMATION

ET   DES   JOURNALISTES  DU  SERVICE  PUBLIC

 

Informer  ce  devrait  être  avertir, renseigner,  instruire.

Il  apparaît  mesdames  messieurs  que  ces  simples notions  vous  échappent  comme  d’ailleurs  les  termes  « déontologie  et  honnêteté  intellectuelle »

Lundi  4 octobre,  vos  informations  ne  pouvaient  pas  ignorer  la votation  qui  venait  d’avoir  lieu  à  l’appel  du comité  national  regroupant  soixante  associations,   syndicats  et  partis  de  gauche,  sur  le  changement  de  statut  de  LA  POSTE. 2  130  OOO  votants  se  prononçant  à  98%  contre  la privatisation,  cela  constituait  un  événement  politique  incontournable  que  vous  avez  commenté  à  votre  manière  en  donnant  une  large  place  à  Olivier  BESANCENOT  qui  n’était  en  rien  porte - parole  du  comité.

Le  même  jour,  le  comité  national  tenait  une  conférence  de  presse  pour  analyser  les  résultats obtenus  dépassant  toutes  espérances.

Vous  en  avez  rendu  compte  en  tendant  une  nouvelle  fois  micros et  caméras  à  O.  BESANCENOT  et  en  montrant   quelques  personnalités  comme  B.  HAMON,  J L.  MELENCHON,  C.  AUTIN.

Et  rien  pour  les  autres  participants,   notamment  pour  le  PCF.

Ce  n’est  pas  la  première  fois  et  cela  devient  un  ostracisme  inacceptable.

A  croire  que  les  membres  du  parti  communiste  sont  devenus  transparents.

Pourtant  mesdames  messieurs,  le  parti  communiste  s’est  fortement  mobilisé  pour  la  réussite  de  cette  formidable  initiative.

En  témoigne  ce  que  nous avons  vécu  sur  notre  secteur  de  Petite  Camargue   une  vingtaine  de  bureaux  de  vote  ont  été  ouverts  sur  les  marchés,  devant  les  POSTES  et  même  dans  quelques  entreprises.

Ici,  c’est  la section  locale du  PCF  qui  a  pris l’initiative  de  constituer  un  comité  pluraliste  ou  se  retrouvaient  la  CGT,  le  PC,  le  PS,  le  PG,  le  NPA  et  des  usagers  du  service  public.

Nous  pouvons témoigner  que  ce sont  les  militants  communistes  en  particulier  qui  ont  imprimé,  tracté,  collé  des  affiches,  coordonné  la  consultation  Ils  ont  été  parfois  seuls  sur  certains  points  de  vote.

Ils  n’ont  pas  cherché  à  se  mettre  en  évidence  mais  ont  mis  leur  organisation  et  leur  expérience  au  service de  l’intérêt  général.

Nous  constatons  avec  indignation  et  colère  que  vous  utilisez  ce  travail  collectif  et  unitaire  pour  valoriser  l’image  de  personnalités  choisies  par  vous  à  des  fins  politiciennes  et  en  dehors  de  toute  objectivité.

Communiste  pas  français disaient  les  nazis.

Nous  ne  voulons  pas faire d’amalgame  mais  la  question  est  posée  en  raison  de  vos  comportements  délibérés  à  l’égard  du  PCF.

Le Parti  Communiste est  fort  de  milliers   de  militants  actifs et  dévoués.  Il  est représenté  par  de  nombreux  élus :  des  députés  à  l’assemblée  nationale  et  au  parlement  européen,   des  sénateurs,  des  maires,  des  conseillers  régionaux,  départementaux  et  municipaux.

Des  ministres communistes  dans  le  gouvernement  du  général  DE  GAULLE  à  la  libération.

 sont  à  l’origine  de  grandes  conquêtes  sociales  et  économiques.  Comment  ne  pas  évoquer  entre  autres,  Ambroise  CROIZAT  et  la  sécurité sociale,  Marcel  PAUL  et  la création  d’EDF,  Paul  LANGEVIN  et  Henri  WALLON  pour  l’éducation  nationale,  Maurice  THOREZ  pour  le  statut  des  fonctionnaires.  D’autres  l’ont  été  plus récemment  et  ont  aussi  montré  leurs  compétences.

Ce  parti  que  vous  ignoré  intentionnellement  constitue  la troisième  force  politique  du  pays.

Il  a joué  un rôle  non  négligeable  dans  l’histoire  de  la  France  et  a  payé  un  lourd  tribu  dans  la  lutte  contre  le  fascisme.

           Il  a  été  de  toutes  les  luttes  contre  les  guerres  coloniales.  Faut-il  vous  rappeler                           les  noms  d’Henri  MARTIN,  de  Raymonde  DIEN,  d ’Alban  LEITCHI,   d’Henri  ALLEG  qui  ont  refusé  de  porter  les armes  contre  des  peuples  opprimés  et  qui  ont  été  emprisonnés  pour  cela.  Et  comment  oublier  le  jeune  mathématicien  Maurice  AUDIN 

mort  sous  la  torture  pratiquée  par  les  paras  français  en  ALGERIE.

 

 

Aujourd’hui  le  parti  Communiste  est  à  l’initiative  pour  construire  un  large  Front  de  Gauche  sur  la  base  d’un  projet  alternatif  à  la  politique  ultra  libérale  du  gouvernement.  Il  vient  de  lancer  dix  ateliers  thématiques  ouverts  à  tous  ceux qui  souhaitent  changer  les  choses  en  France  comme  en  Europe. On  est  loin  de  la  contestation  stérile  qui  conduit  à  l’impasse  politique.

Cette  stratégie  de  rassemblement  sans  exclusive  à  gauche,  on  vient  de  l’expérimenter  avec  la  votation  populaire  du  3  octobre. Le  succès  qu’elle  a  rencontré  démontre  que  c’est  une voie  efficace.

Est-ce  cette  démarche  nouvelle  qui  vous  indispose ?

Est-ce  parce  qu’elle  est  porteuse  d’espoir  pour  un  réel  changement  alors  que  le  capitalisme  montre  ses  limites,  que  vous  semblez  l’ignorer ?

Est-ce  parce  que  le  Parti  Communiste  est  bien  vivant,  actif,  et  promoteur  d’idées,  que  vous  voulez  l’enterrer  après  avoir  annoncé  sa  mort  moult  - fois ?

 

Ici  nous  côtoyons  avec  respect  un  vieux  militant   qui  fut  déporté  en  1944   parce  qu’il  était    résistant  et  communiste.  Il  a  connu  les  pires souffrances  et  à  échappé  de  peu  à  la  mort.

Depuis   de  nombreuses  années,  il  intervient  dans  les  collèges  et  lycées  pour  dire  ce  qu’il  a  vécu,  avertir,  renseigner  et   instruire.

 

Il  fait  ce  que  vous  devriez  faire  si  vous  étiez  moins  enclins  à  formater  les  esprits,  à   porter  la  voix  de  vos  maîtres  pour  perpétuer  ce  système  économique  en  crise  durable.

 

Pouvons  nous  espérer  être  entendus  et  voir  accéder  une  information  réellement  pluraliste  telle  que  l’avait  prévue  le  programme  national  de  la  résistance ?

C’est  à  vous  d’y  répondre.

 

le 12 octobre 2009 Section Petite Camargue

 

Cette pétition  sera  adressée  à  Monsieur  le  directeur  de  l’information  de  France  Deux,  Monsieur  le  directeur  de  Radio  France,  madame  Elise LUCET,  messieurs  PUJADAS  et  DELAHOUSSE.

 

Envoyez !!!

Par mail à viepcf30@orange.fr

 

NOM                          PRENOM                   ADRESSE                  SIGNATURE

Partager cet article

Repost 0
Parti communiste du Gard
commenter cet article

commentaires

Suivez nous sur Facebook

Rechercher

36 éme congrès

pcf35econgres

Fédération PCF Gard

Bienvenue à la fédération du Gard 

du parti communiste

20 rue Jean Reboul

30900 Nimes

tél:04.66.36.60.60

pcf30@wanadoo.fr