Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 novembre 2007 4 22 /11 /novembre /2007 10:30

lien hebdomadaire
d’information des communistes

N° 317

21 novembre 2007

infohebdo

 

COMITÉ EXÉCUTIF NATIONAL DU 19 NOVEMBRE 2007

relevé de décisions

Le CEN a traité de la situation nouvelle créée par le développement
du mouvement social et des responsabilités du PCF dans l’actualité
et fait un premier point sur la préparation de l’Assemblée extraordinaire des délégué-e-s de section des 8 et 9 décembre.

Il a décidé de mener en grand une bataille d’idées en direction de l’opinion publique. Il appelle les militantes et militants à une forte présence publique en direction de la population et des usagers.

L’action pour un référendum sur le traité Sarkozy doit se développer en lien avec les enjeux posés par ce mouvement. Le meeting du 27 novembre à Paris (gymnase Japy) y contribuera.

 

Sur le mouvement social

Le mouvement social se développe sur des revendications précises à un moment où le climat social et politique n’est plus le même qu’au lendemain de l’élection. En effet, l’“ état de grâce ” dont a bénéficié Sarkozy a laissé place à une situation nettement plus tendue et plus contradictoire (ce que montrent les derniers sonda­ges sur la popularité du président et du Premier ministre).

Ainsi, N. Sarkozy et son gouvernement se sont trouvés face à un mouvement large et plus fort qu’ils ne l’escomptaient. Ils ont dû composer face à la détermination dans l’action, face à une unité syndicale difficile, secouée mais à peu près maintenue malgré tout sur des exigences de fond.

Dans cette situation, l’issue du conflit ne sera certainement pas significative d’une victoire de Sarkozy et d’une France qui serait maintenant prête à accepter sans barguigner ses attaques, ses “ réformes ” et les régressions sociales structu­relles qu’elles signifient. Pour autant, il y a tout lieu d’être attentif à la bataille politique qui se poursuit : sur la légitimité de l’action, sur les enjeux de société posés, et donc sur la possibilité d’alternatives à promouvoir. Par exemple, il est particulièrement nécessaire d’agir en faveur d’une protection sociale de haut niveau, avec une refonte complète de son mode de financement.

Il est tout aussi décisif d’argumenter pour montrer les convergences d’intérêt entre salariés en lutte et l’ensemble des salariés, pour tisser des solidarités face au forcing médiatique pour diviser à outrance les couches populaires entre elles.

Le mouvement qui se développe dans les universités est lui aussi justifié et légitime face à une loi qui torpille le service public. Il exprime des inquiétudes et une colère compréhensibles et une exigence de réforme progressiste de l’univer­sité dans toutes ses dimensions, y compris dans l’esprit d’une autonomie positive opposée au dessaisissement de l’État sur les plans budgétaire et de gestion de la réforme Pécresse.

è


Sur l’Europe

Nicolas Sarkozy a présenté à Strasbourg les grandes lignes de la présidence française de l’Union européenne au deuxième semestre 2008, répétant une fois encore, contre toute évidence, que le NON de 2005 a plongé l’Europe dans “la crise la plus grave de son histoire”. Alors que le NON révèle en fait la triple crise de la construction européenne elle-même. Crise de confiance, parce que cette Europe se construit sans les populations et même contre elles. Crise de projet, parce que la politique libérale qui la caractérise conduit à la régression et à l’impasse. Crise de crédibilité, parce que l’atlantisme et le lien privilégié avec les États-Unis font de l’Union un acteur dépendant et sans poids spécifique sur le plan international alors que les crises majeures au Moyen-Orient et en Afrique par exemple, appellent au contraire une toute autre ambition, une prise de responsabilité dans l’esprit de la Charte de l’ONU et une action totalement différentes pour la sécurité, la démocratie et le développement.

Dans ce cadre, il est indispensable de poursuivre la campagne pour, dans le même temps, éclairer sur le contenu du traité bis et exiger un référendum.

Dans cet objectif, nous prenons l’initiative d’un meeting visant à témoigner de l’ampleur du rassemblement qui se construit à gauche pour exiger un référen­dum.

Ont déjà annoncé leur participation à  ce meeting: Marie-George Buffet, Jean-Luc Mélanchon, Georges Sarre, Francis Wurtz…

 

Sur l’Assemblée extraordinaire des délégué-e-s de section

Les Assemblées générales de section qui se sont déjà tenues témoignent de l’intérêt des communistes – et de leurs invité-e-s qui y participent.

De premiers comptes rendus sont effectués et parviennent à la commission, en vue d’établir une proposition de mandat soumise au Conseil national du 4. La commission a chargé Marie-Pierre Vieu de coordonner le travail pour élaborer  un premier document d’étape des synthèses des assemblées extraordinaires de section déjà parvenues lors de sa prochaine réunion, le mercredi 28 novembre, qui sera consacré au mandat pour les 8 et 9 décembre. Pour cela, il est de première importance que les PV ou synthèses des réunions qui ont déjà eu lieu soient envoyés à la commission dans les plus brefs délais (avant lundi soir prochain) à l’adresse mail suivante : fsainthi@pcf.fr

Le CEN a tenu à rappeler que l’Assemblée des 8 et 9 était une étape importante dans le débat allant jusqu’en 2008 et noté que le contenu des débats des AG de section témoignait d’une avancée de contenu depuis le mois de septembre.

Il a réitéré son souhait d’une participation active du plus grand nombre de communistes à une construction commune à partir d’une confrontation entre toutes et tous.


Information technique pour AlternativeForge

AlternativeForge ?

Ouvert à tous, il a vocation d’être un des lieux d’inspiration des débats des communistes dans la préparation de leur congrès. Ce site a été conçu afin que chacun puisse contribuer sous forme de contributions écrites qui seront publiées et débattues via le forum associé à chacune d’elle. Il se donne comme un lieu évolutif, qui tiendra compte dans sa forme et les outils qu’il met en œuvre, des débats qui auront lieu.

Chacun peut consulter le site, mais pour publier des informations sur le site, il faut disposer d’un compte, c’est à dire d’un accès personnalisé avec un "login" (c’est à dire un identifiant) et d’un "mot de passe". Chaque fédération, chaque section mais également tout militant peut donc proposer une contribution, un compte rendu ou signaler une initiative sur :

http:/alternativeforge.net

Comment se créer un compte ?

Ouvrir un compte est indispensable. Cela permet de vous authentifier et de vous reconnaître sur le site. Cette procédure n'est à réaliser qu'une seule fois.

Cliquer sur le lien si-dessous accessible depuis n’importe quelle page.

 

 

    remplir le questionnaire qui s’affiche puis le valider.

    regarder son courrier électronique le message que vous recevrez automatiquement et qui vous indiquera votre "login" ou identifiant et votre mot de passe (à conserver).

    avec votre login et votre mot de passe, vous pouvez maintenant vous connecter en cliquant ici 

 

 

Comment proposer une contribution ?

Une fois que vous vous êtes identifié, vous pouvez proposer une contribution en cliquant ici :

 

 

Celles-ci peuvent être également adressée par email et écrivant à congres2007@pcf.fr. Mais cette solution augmentant le travail de gestion du site, nous vous recommandons instamment d’utiliser la méthode préconisée ci-dessus.

Comment proposer une initiative ?

Vous pouvez également proposer une initiative publique, par exemple un débat que vous organisez dans votre ville, dans votre département, en lien avec la préparation de l'AG de décembre et au-delà avec la préparation du congrès 2008. Pour cela, il vous suffit de cliquer ici. Attention, saisissez bien dans les menus proposés la date de l'initiative pour qu'elle prenne place au bon endroit dans l'agenda.

Comment proposer un compte rendu de débat ou d'initiative ?

Vous pouvez également proposer un compte rendu d'initiative publique. Pour cela, il vous suffit de cliquer ici. La forme de ce compte rendu devrait prendre la forme préconisée dans une note adressée précédemment. Indiquez clairement quelle section ou fédération est concernée par cette initiative.

 

Les informations que j’ai proposé (contribution ou initiative) n'apparaissent pas sur le site. Pourquoi ?

Celles-ci doivent être validées avant publication effective. Cela peut demander quelques heures, voir quelques jours. Vérifiez également que le "cache" de votre navigateur est vidé, par exemple en rechargeant la page en appuyant sur la touche [Shift] (ou Majuscule) simultanément.

J’ai perdu mon mot de passe

Si vous avez oublié votre mot de passe il vous suffit d’aller à la page suivante et d’entrez votre adresse mail : vous recevrez un nouveau mot de passe immédiatement par email :

http://alternativeforge.net/spip.php?action=pass

Je veux contacter les administrateurs du site

Pour toutes questions techniques, adressez vos demandes à ntic@pcf.fr.

Pour toutes question à propos des contenus, pour proposer une contribution, écrivez à congres2007@pcf.fr.

 

 


INFOS EN VRAC


Rassemblement de solidarité

de soutien à François Auguste, suivi d’une manifesta­tion au tribunal d’instance le lundi 26 novembre 2007 à 12 heures, place Gabriel Péri à Lyon, métro Guillotière.

Lundi 26 novembre, François Auguste, vice-président du Conseil régional Rhône-Alpes, va comparaître devant le tribunal correctionnel de Lyon au motif “ d’entrave à la circulation d’un aéronef afin de soutenir des personnes faisant l’objet d’une reconduite à la frontière ”. Nicolas Sarkozy et son ministre de la honte Brice Hortefeux tentent d’installer le “ délit de solidarité ”.

François Auguste peut être lourdement condamné : cinq ans de prison, 18 000 euros d’amende, privation de ses droits civiques, déchéance de son mandat d’élu.

C’est insupportable et gravissime !

Les faits reprochés sont mensongers et sans fondements : le 2 décembre 2006, notre ami n’a pas entravé le décollage d’un avion. Il devait prendre cet avion pour une mission importante en Inde. Il s’est adressé avec calme au com­mandant de bord puis aux passagers, pour discuter du cas de cette famille kosovare pour laquelle la circulaire Sarkozy n’était manifestement pas respectée, comme l’in­diquait un tract de RESF. Il n’a pas pu finir son propos, il a été expulsé manu militari de l’avion, brutalisé, placé en garde-à-vue.

Une forte mobilisation d’élus et de citoyens a permis sa libération cinq heures plus tard.

Cette provocation délibérée du gouvernement est faite pour décourager les solidarités populaires, leurs opposi­tions à la chasse systématique des sans-papiers, aux méthodes inhumaines d’arrestation et d’expulsion. Elle est faite pour intimider, briser l’élan citoyen et résistant, mettre au pas les valeurs de la République.

Il faut faire un exemple qui frappe l’opinion en condam­nant un élu et singulièrement un élu communiste et républicain.

Cette volonté de museler les élus qui défendent les libertés et les valeurs démocratiques de notre pays est généralisée : chantages et menaces de poursuites judiciaires à l’encontre des maires qui organisent des parrainages solennels de sans-papiers, des votations citoyennes, des référendums d’initiative locale pour le droit de vote des résidents étrangers non communautaires. Même démarche contre les élus qui interdisent, à l’échelle de leurs collectivités, les expulsions locatives, les coupures de gaz et d’électricité, qui ont déclaré leur ville, leur département hors AGCS.

Cette criminalisation doit cesser !

Nous ne sommes pas aux ordres de l’indigne !

Les militantes, militants et élu-e-s communistes sont soli­daires de François Auguste et exigent sa relaxe !

Droits des femmes/féminisme

Dans le cadre de la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, le PCF se mobilise avec toutes les féministes pour manifester l’exigence d’un débat et d’un vote à l’Assemblée nationale pour la mise en œu­vre de la loi-cadre.

Marie-George Buffet, députée, déposera cette loi à l’Assemblée nationale le 27 novembre à 14 h.

Rassemblement unitaire le samedi 24 novembre 2007 à 15 heures, ministère de la Justice (angle Place Vendôme, rue de la Paix, Paris), autour du mot d’ordre : Femmes battues, violées, contraintes, discriminées, humiliées tous les jours, ça suffit !

 

 

 

 

 

Retraités-e-s

Plein-Temps est livré dans les fédérations à partir du 26 novembre.

Au sommaire :

- édito: la messe n’est pas dite

- un dossier: mensonges et mauvaise fois à combattre sans complexe

- l’intervention du sénateur Guy Fischer en séance.

Contact :

Sylvie Bauer :  02 40 40 12 78 et cpondemer@wanadoo.fr

 

 

 

 

 

Communication

Aide à la communication de proximité, à dispo sur le site

http://www.pcf.fr/aidecom

Les articles de la semaine 21-27/11/07

Édito : l’objectif du pouvoir, défaire le modèle social

Dans la préparation de son assemblée de décembre : le PCF lance douze grands débats

L'INSEE le confirme : les inégalités se creusent

 



Question au gouvernement

 

 

André Chassaigne, député du Puy-de-Dôme

 

Question au gouvernement - mardi 20 novembre 2007

 

Monsieur le président, chers collègues,

Ma question s’adresse au Premier Ministre.

En ce jour d’ouverture du Congrès des Maires, nous voudrions, Monsieur le Premier Ministre, vous remettre quelques rubans tricolores. Parce que vous êtes fort, très fort.

Très fort pour annoncer la réforme des régimes spéciaux au nom de l’équité, alors qu’il s’agit d’imposer aux cheminots, aux agents de la RATP et à ceux d’EDF-GDF, de travailler plus longtemps pour gagner moins.

Très fort pour parler de réformer l’Etat : des dizaines de milliers d’emplois supprimés dans les services publics, avec en prime une baisse régulière du pouvoir d’achat des fonctionnaires.

Très fort aussi, pour réformer la justice : des centaines de tribunaux rayés de la carte sans justification.

Très fort pour réformer l’université : vous imposez une réforme au pas de charge pendant l’été, tout en refusant les moyens financiers indispensables.

Très fort encore pour parler d’augmentation du pouvoir d’achat. Mais les prix explosent, le SMIC est à plat, et vous créez des franchises pour accéder à la santé et à la justice.

Mais là où vous êtes le plus fort, Monsieur le Premier Ministre, là où vous méritez vraiment la Marianne d’Or, c’est quand vous dressez les Français les uns contre les autres pour masquer l’essentiel de votre politique, c’est-à-dire les milliards d’euros de cadeaux faits aux privilégiés de la fortune en leur réservant la plus belle de vos réformes : donner toujours davantage aux plus riches au détriment du plus grand nombre.

Dans ce contexte, Monsieur le Premier Ministre, comment comptez-vous répondre aux revendications exprimées par le mouvement social, et plus particulièrement sur les salaires, le pouvoir d’achat, les retraites et les franchises médicales ?

Partager cet article

Repost 0
fédération du PCF du GARD
commenter cet article

commentaires

Suivez nous sur Facebook

Rechercher

36 éme congrès

pcf35econgres

Fédération PCF Gard

Bienvenue à la fédération du Gard 

du parti communiste

20 rue Jean Reboul

30900 Nimes

tél:04.66.36.60.60

pcf30@wanadoo.fr