Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 janvier 2008 2 01 /01 /janvier /2008 12:58
Mal-logés : passe d'armes entre Boutin et les assocations

François Fillon recevra mardi "les associations les plus directement impliquées dans le suivi" des sans-abri. Une annonce qui fait suite à l'évacuation samedi par les forces de l'ordre d'un campement en cours d'installation près de Notre-Dame de Paris. Une évacuation qui a provoqué la colère des associations et fait des remous même dans la majorité. Christine Boutin, la ministre du Logement, avait prévenu dès vendredi que tout nouveau campement de mal-logés serait "évacué par les forces de police".

Le gouvernement tente de reprendre la main sur le dossier des sans-abri. La ministre du Logement Christine Boutin d'abord, recevra lundi les associations d'aide aux sans-logis. Puis mardi à 11 heures, le Premier ministre fera de même. "Il s'agit de tirer le bilan des travaux engagés par la Conférence de consensus organisée par la Fédération nationale des associations d'accueil et de réinsertion sociale (FNARS)" -qui regroupe 800 associations d'accueil et de réinsertion sociale- des 29 et 30 novembre, indique le communiqué de Matignon.

Ces rencontres font suite à l'évacuation samedi par les forces de l'ordre d'un campement en cours d'installation près de Notre-Dame de Paris. Un membre de l'association, tombé à l'eau pendant l'intervention, a été secouru par un policier de la brigade fluviale, présente sur les lieux à bord de canots pneumatiques. La ministre du Logement, Christine Boutin, a jugé l'opération des Don Quichotte "inacceptable", en insistant sur la dangerosité du site, au bord de la Seine. "J'avais prévenu qu'il ne pourrait pas y avoir de tentes", a-t-elle ajouté en réfutant les arguments sur l'insuffisance des moyens d'hébergement. "Il y a de la place, il suffit d'appeler le 115 et les personnes qui sont là seront logées." A la veille de la date anniversaire de l'installation il y a un an par les Don Quichotte de tentes au bord du canal Saint-Martin, le gouvernement avait prévenu qu'il s'opposerait à toute nouvelle opération de ce type.

Cette évacuation a donné lieu à une nouvelle passe d'armes entre Les Enfants de Don Quichotte, qui accuse le gouvernement de ne pas tenir ses promesses, et Christine Boutin qui affirme que les objectifs ont été atteints. Les Don Quichotte reprochent au gouvernement d'avoir établi un budget pour le logement et la lutte contre l'exclusion "en décalage total avec les objectifs de la loi Dalo (droit au logement opposable) censée assurer, à partir de 2008, un logement décent à toutes les personnes qui en sont dépourvues. Pour poursuivre la mobilisation, l'association a passé une partie de la nuit de samedi à dimanche sur le parvis de l'église Notre-Dame avec le soutien du Secours catholique et de l'association Emmaüs, notamment. Augustin Legrand, leur chef de file, a dénoncé les "promesses non tenues" par le gouvernement, soulignant que cet hiver encore, "des milliers de personnes dorment sur les trottoirs", en particulier à Paris. De son côté, le secrétaire général du Secours catholique, Pierre Levené, s'est dit samedi "atterré" par les déclarations de la ministre du Logement Christine Boutin selon lesquelles "les objectifs en termes d'hébergement (des sans abri) étaient atteints".

Même au sein de la majorité présidentielle, des voix se sont élevées pour dénoncer l'évacuation du campement des Don Quichotte. En tête, le député UMP Georges Fenech, qui avait été rapporteur pour avis du texte sur le droit au logement opposable (Dalo). "C'est absolument insupportable de voir des gens non violents qui crient leur souffrance se voir matraqués, un est tombé à la Seine", a déclaré Georges Fenech sur Europe 1, en se disant "profondément attristé par cette unique réponse, aujourd'hui répressive, d'intimidation, d'interdiction".

Partager cet article

Repost 0
fédération du PCF du GARD
commenter cet article

commentaires

Suivez nous sur Facebook

Rechercher

36 éme congrès

pcf35econgres

Fédération PCF Gard

Bienvenue à la fédération du Gard 

du parti communiste

20 rue Jean Reboul

30900 Nimes

tél:04.66.36.60.60

pcf30@wanadoo.fr