Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juin 2011 3 15 /06 /juin /2011 11:58

Ambiance-03.jpg   INDIGNADOS  DE  MURCIA :

           TEMOIGNAGE

 

L’occasion   nous  a  été  donnée  de  passer  5  jours  à  MURCIA  en  Espagne.

Dès  notre  arrivée  le  1er  juin,  nous  avons    rendu  visite  aux  « INDIGNADOS »  installés  sur  la  place  « GLORIETA  ESPAGNA »  rebaptisée «  PLACE  DE  LA  REVOLUTION  DU  15 M »

 

Nous  avons  dénombré  150  tentes  et  des  abris  de  fortune  installés  le  long  des  bassins  bordés  de  géraniums  rouges  face  au  magnifique  palais  du  19  me  siècle  qui  abrite  l’hôtel  de  ville  sur  la  rive  gauche  de  la  rivière  SEGURA.

Au  centre  de  la  place,  le  cardinal  BELLUGA  du  haut  de  sa  statut,  semble  porter  un  regard  bienveillant  sur  ce  village  improvisé.

Ce  premier  juin,  en soirée,  il  y  avait  une  grande  animation  sur  l’agora  avec  une  assemblée  générale  qui  rassemblait  de  nombreux  jeunes  et  des  moins  jeunes.  Une  sono  diffusait  les  prises  de  paroles.

Il  était  question  de  démocratie,  de  solidarité  avec  les  indignados  de  BARCELONNE   ayant  subi  une  féroce  répression  policière.

On  évoquait  les  assemblées  de  quartiers  mais  aussi  l’organisation  du  site.

 

Sur  des  cartons  et  des  banderoles  des  mots  d’ordres  écrits  à  la  main  exprimaient  toute  l’indignation  et  les  aspirations   de  ces  jeunes  espagnols.

Entre  autres :

 

REFORME  ELECTORALE

NON  AU  BIPARTISME  ENTRE  le  PPE  et  le  PSOE.

CREATION  D’UNE  BANQUE  PUBLIQUE

DEMOCRATIE  DIRECTE  ET  PARTICIPATIVE

OPPRESSEUR ;  IL  N’Y  A  PAS  DE  PRISON  POUR  MON  ESPRIT

TRANSPORTS  ECOLOGIQUES

ECONOMIE  SOLIDAIRE

POUR  UN  FUTUR  DIGNE

HALTE  A  LA  BRUTALITE  POLICIERE

AUTOGESTION

ELECTIONS  LIBRES

 

Sur  le  socle  de  la  statut  du  cardinal   on  pouvait   lire  un  poème  de  Miguel  HERNANDEZ  qui  se  termine  par  «  Le  vent  du  peuple  me  porte » 

Puis  d’autres  inscriptions :

 

NON  A  LA  DICTATURE  DES  MARCHES

REFUS  DE  L’ALTERNANCE  MOLLE

NOUS  EXIGEONS  UNE  VRAIE  DEMOCRATIE

IL  N’Y  A  PAS  DE  LIBERTE  SANS  ACTION :  LE  RESTE  EST  PURE  FICTION

 

Sur  le  stand  d’information,  une  affiche  énumère  les  noms  des  politiciens  qui  se  sont  présentés  aux  législatives  du  mois  dernier  et  qui   devraient  être  inquiétés  par  un  tribunal  pour :

Trafic  d’influence

Corruption  urbanistique

Délit  d’injures  et  de  mensonges.

 

La  liste  est  longue  et  concerne  tous  les  partis  mais  avec  une  forte  proportion  de  candidats  du  PPE  et  du  PSOE.

 

Au  centre  du  site,  un  panneau  annonce  l’heure  des  assemblées  générales.

 

Par  un  responsable  du  collectif  d’organisation  qui  parle  français,  nous  apprenons  que  beaucoup  de  jeunes  dorment  sur  place  mais  que  d’autres  personnes  qui  travaillent  ou  qui  sont  en  études,  participent  aux  assemblées  et  aux  groupes  de  réflexions  et  de  propositions 

Des  avocats  viennent  régulièrement  apporter  des  conseils  et  participer  aux  travaux  sur  la  justice.

 

Une  bibliothèque  propose  gratuitement  des  livres   d’auteurs  très  différents  comme  Marc  LEVY,  Henry  SIENKIEWICK,  Mathieu  RICARD.  On  trouve  L’ ILIADE  d’ HOMER  et  aussi  de  nombreuses  revues.

Un  coin  de  presse  expose  les  journaux  du  jour.

Une  épicerie  alimentée  par  des  dons  assure  les  produits  nécessaires  à  la  restauration

 

Internet  est  pleinement  utilisé  pour  échanger  des  informations  avec  les  nombreux  rassemblements  existant  en  ESPAGNE  mais  aussi  avec  des  correspondants  en  GRECE,  au  PORTUGAL,  en  POLOGNE  en  FRANCE,  au  MAGREB  et  même  en  Amérique  du  sud.

Ainsi  germe  l’idée  d’étendre  le  mouvement  sur  l’ensemble  de  la  planète.

La  révolution  informationnelle  est  d’une  grande  efficacité  universelle.

 

 

Combien  de  temps  va  durer  le  mouvement ?

Le  plus  longtemps  possible  nous  a  dit  le  jeune  responsable  en  nous  indiquant  un  panneau   un  article  a  été  écrit  par  le  collectif  et  par  anticipation  comme  si  il  émanait  du  journal

 EL  PAIS  du  15  juin  2011.

 

«   LES  MANIFESTATIONS   CONTINUENT

 

Trente  jours  après  les  manifestations  du  15  mai  organisées  dans  tout  le  pays,  les  manifestants  continuent  de  camper  sur  chaque  place  et  il  ne  semble  pas  qu’ils  soient  prêts  à  partir.

D’un  autre  côté,  le  ministre  de  l’intérieur  a  confié  se  sentir  déboussolé  par  cet  événement  qui  regroupe  deux  millions  de  participants.  Nombre  qui  ne  cesse  d’augmenter.

Ils  sont  organisés  et  décidés »

 

Cette  fiction  pourrait  bien  devenir  réalité  tant  la  détermination  des  jeunes  est  grande.

 

Comment  les  habitants  de  MURCIA  se  comportent  devant  cette  forme  d’action ? 

 

Nous  avons  observé  ceux  qui  le  matin  se  rendent  à  leur  travail  en  traversant  la  place  occupée.

Certains  n’ont  aucun  regard  sur  les  tentes  ou  les  mots  d’ordre  affichés.   

« Les  gens  allaient  sans  yeux  pour  vous  le  jour  durant »  comme  dit  ARAGON  dans  l’affiche  rouge.

D’autres  s’arrêtent  pour  lire  les  panneaux  et  les  banderoles.

D’autres  encore  expriment  leur  soutien  et  leur  solidarité  en  prenant  les  tracts  qui  leur  sont  proposés  ou  en  signant  des  pétitions.  D’autres  apportent  des  victuailles  ou  déposent  un  peu  d’argent  dans  une  urne.

Au  syndicat  d’initiative  situé  à  quelques  mètres,  le  réceptionniste  nous  a  dit  être  désolé  par  la  gène  que  pouvait  produire  cette  manifestation  et  ces  installations..

Nous  l’avons  rassuré  en  lui  disant  que  cela  ne  nous  gênait  pas, bien  au  contraire.

 

D’ailleurs,  tous  ces  Indignados  apparaissent  respectueux  des  gens  extérieurs  à  leur  mouvement,  sans  excès  de  bruit,  parfaitement  organisés  et  entretenant  régulièrement  l’espace  occupé.

 

Que  dit  un  tract  distribué  sur  toute  le ville  et  que  nous  avons  fait  traduire  par  une  étudiante  française ? 

 

 

 

 

02     06 :  21h30    GLORIETA  ESPAGNA

 

L’union  fait  la  force  et  nous  montrons  que  nous  sommes  capables  de  nous  organiser  en  une  assemblée  de  plus  de  2000  personnes

C’est  une  forme  d’organisation  horizontale  qui  nous  permet  de  nous  exprimer  et  de  décider  sur  les  sujets  qui  nous  préoccupent.

 

PROPOSITIONS

Organisons-nous  pour  développer  le  dialogue  dans  les  quartiers et  les  communes  voisines  afin  de  régénérer  les  relations  entre  voisins.

Il  s’agit  d’ouvrir  nos  opinions  et  d’améliorer  notre  qualité  de  vie  et  celle  de  tous.

Partageons  nos  expériences  et  nos  idées  et  étendons  le  mouvement  dans  l’espace  et  le  temps.

 

COMMENT ?

Créons  des  espaces  de  propositions  et  de  convivialité  pour  les  connecter  avec  les  revendications  existantes

Coordonnons  nos  assemblées  pour  unir  nos  forces  et  nos  intérêts  communs

 

POURQUOI ?

Nous  recherchons  par  nous - mêmes  la  manière  de  subvenir  à  nos  besoins  et  pour  trouver  des  solutions  à  nos  problèmes.

Encourageons  les  espaces  de  biens  communs  et  de  services.

Partageons  nos  capacités  et  nos  connaissances.

Activons  nos  propres  réseaux  et  nos  ressources.

Régénérons  la  vie  de  nos  quartiers  et  des  villages.

 

 

Au  point  de  rencontre,  le  jour  de  notre  arrivée,  nous  avons  offert «  l’Humanité »  du  1er  juin  et  « l’Humanité  Dimanche »  du  26  mai  qui  consacrent   de  longs  articles  et  des  photos  sur  le  mouvement  des INDIGNADOS

Ce  petit  présent,  témoignage  de  notre  solidarité,  a  été  accueilli  chaleureusement.

Le  lendemain  matin  « l’Huma »  était  au  point  de  presse  avec  un  commentaire  écrit  à  la  main.

Nos  jeunes  interlocuteurs  étaient  heureux  de  constater  le  soutien  qui  s’exprime  en  France.

Ils  nous  ont  remis  une  badge  autocollant  qui  précise : 

TU’  ERES  LA  REVOLUCION 

( tu  es  la  révolution)

 

Lundi  7  juin,  à  notre  départ,  les  tentes  étaient  toujours  sur  LA  PLACE  DE  LA  REVOLUTION  DU  5  M .

 

Nous  avons  l’impression  d’avoir  assisté  à  un  événement  exceptionnel  plein  d’espérance  car  porté  par  la  jeunesse.

Les  mots  d’ordre  sont  sans  ambiguïté.  Il  dénoncent  le  pouvoir  de  l’argent  et  appellent  à  plus  de  démocratie. L’utopie est  présente  mais  elle  apporte  de  la  fraîcheur  dans  ce  monde  dominé  par  l’ultralibéralisme.

 L’utopie  était  aussi  présente  durant  la  commune  de  PARIS  en  1870  et  elle  a  permis  de  réaliser  des  conquêtes  remarquables  détruites  par  les  Versaillais  mais  qui  restent  toujours  d’actualité.

S’exprime  également  la  recherche  de  la  vertu  politique  comme  le  prônait  ROBESPIERRE  en  1789.

 

Notre  histoire  révolutionnaire  nous  a  beaucoup  appris  et  a  permis  de  tirer  des  enseignements  pour  une  meilleurs  organisation  face  aux  pouvoirs.

 

L’action  inédite  des  INDIGNADOS  interpelle  tous  les  citoyens  en  Espagne  mais  aussi  ailleurs  et  chez  nous  en  particulier   l’abstention  démontre  un  rejet  « du  politique »,  un  profond  mécontentement  et  une  recherche  de  solutions  alternatives.

 

Nous  étions  partis  pour  un   court  voyage  touristique  et  nous  rentrons  avec  la  conviction  renforcée  qu’il  faut  agir  pour  changer  ce  monde  que  les  jeunes  rejettent.

 

Espérons  que  le  pouvoir  espagnol  fera  le  pari  de  l’intelligence  et  pas  celui  de  la  répression

 

TU’  ERES  LA  REVOLUCION.

 

 Quelle  belle  affirmation.

 

André  et  Janine  GENOT

 

VAUVERT  le  10  Juin  2011

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Parti communiste du Gard
commenter cet article

commentaires

Suivez nous sur Facebook

Rechercher

36 éme congrès

pcf35econgres

Fédération PCF Gard

Bienvenue à la fédération du Gard 

du parti communiste

20 rue Jean Reboul

30900 Nimes

tél:04.66.36.60.60

pcf30@wanadoo.fr