Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 novembre 2008 4 13 /11 /novembre /2008 10:56


Social
Bonny est placé en redressement judiciaire

La société de volailles de Saint-Jean-du-Pin
est en cessation de paiement depuis peu En cessation de paiement , la société de conditionnement de volailles Bonny, installée à Saint-Jean-du-Pin, a été placée hier en redressement judiciaire. C'est le cabinet de Saint-Rapt, représenté par maître Chanove, qui a été nommé administrateur judiciaire, Marc André étant le créancier.
Il reste six mois, plus six autres renouvelables le cas échéant, pour trouver un projet de reprise solide et sauver l'emploi de 55 personnes. Les salariés, en grève depuis le 7 novembre et qui ont bloqué hier l'entrée de l'usine et distribué des tracts lors de barrages filtrants, ont voté la reprise du travail pour ce matin. « Il faut montrer que nous sommes des Cévenols, durs au mal. On

du poulet en Cévennes », s'est emporté hier après-midi Alexandre Castano (CGT) sur les marches du tribunal d'Alès devant une centaine de manifestants.
Il venait de représenter le personnel au tribunal de commerce. Il y a entendu une bonne nouvelle : « Le président du tribunal a insisté pour que notre salaire de novembre soit payé par les fonds de garanties. » La direction du groupe Gastronome, qui détient Bonny depuis six mois, s'est engagée à régler les salaires par la voix de son représentant, maître Rineau. « La direction de Bonny considère que le redressement judiciaire est une bonne chose. Maintenant, il faut faire fructifier cette période d'observation. » Pourtant, hier soir, la direction du site de Saint-Jean-du-Pin a annoncé au personnel qu'il était en congé forcé ce jeudi du fait de l'absence d'approvisionnement de volailles venant de Bretagne. « On fait la sourde oreille, on sera dans les ateliers ce jeudi », ont répondu les délégués CGT et CFDT.
Hocine, employé depuis 25 ans chez Bonny, va donc prendre ce matin son poste. Hier, il a manifesté. Détenteur d'un CAP de conducteur routier, cet Alésien n'a connu dans sa carrière que cette entreprise. « J'y suis rentré à l'âge de 18 ans. A l'époque, l'usine embauchait facilement, sans demander de qualification. Chez Bonny, j'ai tout fait : abattage, élevage, livraison, conditionnement, etc. Avant, notre site était plus rentable que ceux de Bretagne... » Hocine espère que ce temps-là n'est pas révolu. Il reste six mois pour ne pas ranger Bonny au rayon des souvenirs ...

Partager cet article

Repost 0
fédération du PCF du GARD
commenter cet article

commentaires

Suivez nous sur Facebook

Rechercher

36 éme congrès

pcf35econgres

Fédération PCF Gard

Bienvenue à la fédération du Gard 

du parti communiste

20 rue Jean Reboul

30900 Nimes

tél:04.66.36.60.60

pcf30@wanadoo.fr